Jardinage

Bonsaï: plantation de roches

Dans la technique du bonsaï, la plantation de roche ou la plantation de roche est l’une des méthodes les plus appréciées des amateurs, car elle permet de composer des paysages miniatures. La plante y est fixée sur une roche en profitant des cavités que présente la pierre et ses racines se développent dans la masse de pierre. Les racines découvertes sont associées au plus vieux bonsaï, ce qui est particulièrement réconfortant pour ceux qui consacrent des heures à ce passe-temps.

Bonsaï sur rocher 1

Cet effet est obtenu en dégageant la base du tronc de notre arbre à chaque fois qu’il est transplanté, ce qui se produit très progressivement.

Bonsaï en pierre

Il existe deux méthodes pour le réaliser:

  • Premièrement: l’arbre est planté directement sur la roche, qui a été préalablement placée sur du gravier ou sur une plaque avec de l’eau. Cette méthode ne présente aucune difficulté et l’important est de choisir une roche calcaire très poreuse, molle et spongieuse. Et aussi que les espèces choisies pour la plantation doivent pousser adéquatement dans les sols calcaires comme les espèces alpines.
  • Deuxièmement: dans ce cas, les racines de l’arbre entourent la roche et plongent ses racines dans la terre sur laquelle repose la rocaille. Cette technique nous permet d’utiliser des roches plus compactes et de formes variées, même si elle nécessite une préparation plus longue car il faut plusieurs années au bonsaï pour s’adapter.

Bonsaï sur rocher 2

La préparation d’un bonsaï à planter dans la roche commence par une réduction progressive des terres disponibles. Pour cela, vous pouvez utiliser une bouteille ou un récipient en plastique. Nous y planterons le jeune arbre que nous avons sélectionné pour cette technique. Au milieu des racines, nous enterrerons complètement une roche de taille moyenne qui s’adapte à la taille de notre arbre. L’idée est qu’au fur et à mesure que le bonsaï se développe, il entourera naturellement la roche. Nous réduirons progressivement le niveau de terrain qui l’entoure. Pour ce faire, il suffira de découper le conteneur en minimisant l’espace qui reste libre, en faisant en sorte que les racines du spécimen et la roche entourée par celles-ci restent découvertes. Lorsque notre plante se sera fermement installée sur le rocher et que les racines se seront habituées à la lumière, nous procéderons à la transplantation – toujours au printemps – dans un récipient adapté au bonsaï. Cette opération nécessite en moyenne entre un et deux ans. Dans tous les cas, une attention particulière doit être portée à l’humidité de ces spécimens car ce système favorise l’assèchement du terrain.

Bonsaï sur rocher 3

Photos: LuisGG; bonsaidesierra.blogspot.com; cartagenabonsai.blogspot.com; deviantart.com; bonsaiarteviviente.forogratis.es

Vous pourriez également aimer...