Culture

Comment faire un kokedama étape par étape

Le kokedama est une technique traditionnelle japonaise pour la culture de plantes d’intérieur sans pot. Le récipient est remplacé par une couche de mousse qui aide le substrat à retenir l’humidité. Ils peuvent être placés sur un meuble ou sur toute surface plane ou accrochés au plafond ou au mur. Ensuite, nous allons décrire étape par étape pour assembler votre propre kokedama.

Ici, nous avons un kokedama suspendu à un crochet sur le mur, mais il peut être placé où et comme vous le souhaitez. Évidemment, si vous allez le placer sur un meuble, essayez de placer un plateau ou un bol en dessous afin qu’il ne l’endommage pas avec l’humidité.

Matériaux dont nous aurons besoin:

  • Substrat courant
  • Substrat pour bonsaï (Akadama)
  • Sphaigne
  • À l’intérieur des plantes
  • Fil ou ficelle
  • Un récipient pour mélanger le substrat
  • Eau

Pour avoir un kokedama dans des conditions et que la plante puisse pousser sans problèmes, nous devons rassembler ces trois matériaux. Ils sont la clé du succès, la tourbe ou substrat de jardin, le substrat du bonsaï ou de l’Akadama et de la mousse de sphaigne.

Dans un récipient, nous versons un substrat ordinaire ou de la tourbe et un substrat pour bonsaï dans un rapport de 7: 3, nous les remuons pour qu’ils se mélangent bien et ajoutons de l’eau. Nous formons une masse épaisse et nous lui donnons une forme sphérique. Il faut s’assurer que la boule de substrats reste ferme et ne s’effrite pas. Il faut donc ajouter l’eau avec précaution et petit à petit. Nous préparons autant de balles que de plantes.

La taille des boules dépendra de la taille de la plante et de notre goût personnel. Celles-ci en particulier font environ 8 cm de diamètre, elles sont relativement petites. Maintenant, nous leur faisons un trou, comme vu ci-dessus, et nous y plantons les plantes.

Pour cela, il vaut mieux les retirer du pot et retirer tout le substrat que nous pouvons. Plus on laisse les racines nues, mieux c’est.

Nous mettons les racines à l’intérieur de la boule et la pétrissons un peu pour refermer la boule de substrat autour des racines de la plante.

Pour retenir l’humidité, nous devons envelopper la boule de substrat avec de la mousse de sphaigne. Nous l’étendons sur la table et plaçons la balle avec la plante au centre. La mousse de sphaigne est vendue sèche donc il faudra l’humidifier un peu pour pouvoir la travailler. Généralement, les instructions pour celui-ci viennent dans son emballage.

Nous enveloppons la boule de substrat avec la mousse et tous ensemble nous la joignons à la ficelle. C’est plus ou moins comme préparer un morceau de viande farcie. Il faut un peu de pratique pour bien faire les choses mais avec du temps et de la patience, ce sera parfait.

Nous attachons bien la ficelle et nous pouvons accrocher notre kokedama ou le placer où nous voulons. Le soin requis par un kokedama est assez simple. Lumière indirecte car elle est généralement utilisée pour cultiver des plantes qui ne nécessitent pas de soleil direct et d’arrosage hebdomadaire. Pour arroser un kokedama, nous l’introduirons dans un récipient avec de l’eau puis nous le laisserons bien s’écouler dans l’évier ou la baignoire. Lorsque vous avez perdu l’excès d’eau, nous le remettrons à sa place.

Vous pourriez également aimer...