SABOT DE VENUS - PAPHIOPEDILUM

Paphiopedilum - Cypripedium

Le Paphiopedilum est l’orchidée la plus appréciée après le Phalaenopsis. Le nom de "Sabot de Vénus" vient du fait que son labelle ressemble au contrefort d’une chaussure ou d’une pantoufle, alors que le sépale dorsal est très étalé. Cette orchidée est d’une rare beauté.

paphiopedilum

On dénombre environ 70 espèces terrestres poussant naturellement au pied des arbres et réparties dans toute l’Asie, plus particulièrement en Birmanie, en Thaïlande et aux Philippines. Les sabots de Vénus ne développent aucun organe collecteur (pseudo-bulbe).
- En Amérique, il a un parent proche du nom de Phragmipédium , et le sabot de Vénus vivant chez nous est appelé Cypripedium

paphiopedilum

- De nombreux croisements entre ces espèces ont abouti à la commercialisation de plusieurs milliers d’hybrides qui atteignent de 15 à60 cm de hauteur. Tous ces "paphios" ont des fleurs caractéristiques, parfois de très grande taille (jusqu’à 30cm d’envergure), colorées et mouchetées, ou bien striées dans de surprenantes combinaisons de teintes, le plus souvent roses, brunes, vertes, rouge, jaunes, mauves, orangées, blanches, etc ...

paphiopedilum sanderia. popup.

- La longue floraison qui a généralement lieu en hiver et au printemps peut se conserver plusieurs semaines voire plusieurs mois. certains hybrides fleurissent à d’autres périodes, ce qui permet d’avoir de paphiopedilums fleuris tout au long de l’année.

paphiopedilum primulin ophyllum

Les paphiopedilums suivent encore une règle contraire aux autres orchidées, qui ne veulent être arrosées que lorsqu’elles ont soif, ils doivent être humides en toutes saisons, avec beaucoup d’humidité et d’ombre en été, et des engrais de mai à septembre.

paphiopedilum à feuillage marbré

En été, pendant la période de croissance, les plantes à feuilles vertes sont moins exigeantes en chaleur (de 13 à 20°C) que celles à feuilles marbrées ( 17 à 25°C). D’octobre à février, les maintenir entre 12 et 14°C.

paphiopedilum rotchildianum

- Afin de ne pas faire d’erreurs avec son Sabots de Vénus , il faut s’informer au moment de l’achat sur la variété acquise : pour serre chaude, tempérée ou froide.
- La luminosité doit être moyenne, sans soleil direct. Arroser environ 1 fois par semaine, de manière que le substrat soit toujours humide, mais jamais saturé d’eau. A l’inverse des autres orchidées, le sabot de Vénus ne craint pas l’eau calcaire.

paphiopedilum urbanianum

- Prévoir de le rempoter tous les deux ans après la floraison dans une terre humifère à base de tourbe fibreuse,de brisures de polystyrène, de racines hachées d’Osmonde. Très important drainage au fond du pot.

Pour qu’il refleurisse il demande des nuits fraîches et un séjour à l’extérieur l’été.

La multiplication se fait après la floraison (généralement au printemps), par division des rhizomes avec chaque fois quelques feuilles.

paphiopedilum


Commentaires

Logo de Euphorbe
vendredi 8 juillet 2011 à 16h03 - par  Euphorbe

Utiliser le substrat conseille pour le rempotage : humifere et bien draine.

Logo de Aldo
jeudi 7 juillet 2011 à 09h34 - par  Aldo

bonjours, quel est le subtrat pour un bon développement du Sobot de vénus ?
Merci

Site web : Subtrat