PLEIONE - ORCHIDEE DU TIBET

Pleione formosana

Ce genre n’est guère composé que d’une quinzaine d’espèces originaires du Sud-Est Asiatique, du nord de l’Inde au Japon, en passant par la Chine, la Birmanie et Taiwan (ex Formose, d’où le nom du genre).

ORCHIDEE DU TIBET

Le Pleione bulbocodioide ou Pleione formosana est assez facile à cultiver, c’est l’espèce la plus commercialisée.

Ces plantes, toutes terrestres, sont peu connues, mais depuis peu on les trouve en jardinerie et dans certains catalogues horticoles. Elles sont le plus souvent présentées avec les collections de plantes à bulbes, par sachet de 2 ou 3 pieds prêts à planter, et sont faciles à cultiver et à faire refleurir.

Elles se présentent sous forme de petits bulbes cylindriques plus ou moins allongés, qui développent l’hiver ou au début du printemps une pousse sur le côté. Veiller à l’achat à ce que ces jeunes pousses ne soient pas cassées, ce qui condamnerait la floraison.
De ces jeunes pousses va émerger une tige florale de 12 à 15 cm ne portant qu’une seule fleur (exceptionnellement deux). Cette fleur en forme de trompette, de 6 cm, composée de sépales et de pétales le plus souvent d’un rose tendre et d’un labelle tubulaire frangé, paré à l’intérieur de jaune et rouge, se présente comme une étoile et est ravissante.

jeunes pousses

La floraison dure de 10 à 12 jours selon la température ambiante. Une fois les fleurs fanées, les feuilles vont se développer tout l’été pour disparaître à l’automne. De même le bulbe qui a fleuri va racornir et, autour de lui, vont se développer plusieurs autres bulbes que vous planterez à la nouvelle saison et qui seront aptes à fleurir au printemps suivant.

Au cours de la végétation, choisir un emplacement éclairé, voire ombragé, un peu de soleil n’étant pas nuisible sauf pendant les heures les plus chaudes de la journée. Après la floraison, placer le pot à l’extérieur, le rentrer avant les gelées et le mettre au froid, à la limite du gel, dans l’obscurité.

Entretenir une humidité modérée dès le début du bourgeonnement jusqu’à la chute des feuilles ; n’arroser qu’à l’eau douce à température ambiante ; à partir de l’automne, arrêter les arrosages, les bulbes devant passer l’hiver au sec.
- Durant la végétation, fertiliser toutes les deux semaines avec des engrais pour orchidées.
- Rempoter à la fin de l’hiver dans un substrat très aéré,composé par moitié de sphaigne et de terreau de gazon ; retirer les petits pseudo-bulbes et les repiquer pour multiplier la plante.

PLEIONE

Les espèces de ce genre ont été largement hybridées et ces hybrides ont permis d’obtenir des plantes avec des coloris remarquables qui vont du blanc pur au rose foncé, en passant par le rose pâle et les tons abricot.


Commentaires