Persil

Petroselium sativum (syn. P. hortense)

Le persil est une plante annuelle originaire du Midi de la France, d’Asie occidentale et d’Afrique du Nord. Les tiges de 20 à 40 cm de hauteur portent des feuilles simples chez le persil commun, le plus aromatique, et doubles chez le persil frisé.

Semer le persil en bordure ou en lignes espacées de 25 à 30 cm, de février à septembre. La germination est très lente et la levée demande 30 à 40 jours. Pour améliorer la levée, laisser tremper les graines 24 heures dans l’eau avant le semis. Recouvrir à peine les graines et plomber, puis éclaircir à 7 ou 8 cm. Le semis de juillet réussit mieux en général que celui de printemps à condition de l’arroser régulièrement.

Le persil préfère un terrain riche et frais et la tomate bénéficie de son voisinage. Une exposition mi-ombragée, l’été, l’incite à monter moins rapidement à graines.

Persil commun

Commencer à récolter les feuilles deux mois et demi après le semis.

Le persil s’avère sensible au mildiou et à la septoriose, penser à l’arroser à la décoction de prèle.

Consommer les feuilles fraîches dans les crudités, les plats cuisinés et les assaisonnements.

Persil frisé

- Quand on écrase entre les mains une touffe de persil, on perçoit une odeur caractéristique qui décèle la présence des principes actifs de cette plante : l’apioside, aux propriétés diurétiques marquées, et l’apiol, régulateur du cycle menstruel en petites doses. Le persil est aussi riche en vitamines.
- En infusion, les feuilles fraîches agissent sur la digestion et la circulation sanguine. En décoction, elles stimulent le travail des reins. En compresse, elles soulagent les piqûres d’insectes.

Pour disposer de persil pendant une partie de l’hiver, arracher quelques pieds dès les premiers froids. Prélever la motte de terre avec les racines. Repiquer dans une caissette et conserver à l’abri du gel devant une fenêtre. Arroser de temps en temps.


Commentaires