Oeillet

Dianthus

Certains oeillets poussent à l’état spontané des Pyrénées à l’Ukraine. D’autres, à tige rigide et grosses fleurs, sont cultivés à l’échelle industrielle. Quelques espèces, parmi les 250 existantes, sont précieuses au jardin, surtout dans la rocaille.

JPEG - 23.7 ko
Oeillet des Alpes

Dianthus alpinus, l’œillet des Alpes,
- haut de 5 à 10 cm, forme un coussin dense de 15 à 30 cm de diamètre. Les feuilles, persistantes, relativement larges, sont de couleur vert tendre. Les fleurs rose vif à cœur plus sombre, grandes et finement dentées, agréablement odorantes, s’épanouissent en juin-juillet.

JPEG - 20.8 ko
Dianthus arenarius

Dianthus arenarius
- forme des touffes gazonnantes, tapissantes, de 15 à 20 cm de haut qui s’étalent sur 30 à 50 cm. Les feuilles persistantes, linéaires, pointues et vertes ont un port lâche. Les hampes portent une seule fleur blanche, à reflets grisâtres, très odorante, en juillet-août.

Oeillet de poète

Dianthus barbatus, l’œillet de poète,
- possède des tiges de 30 à 50 cm de haut formant une touffe buissonnante. Les feuilles, assez larges, persistantes, lancéolées, sont tendres et vertes. Les fleurs, blanc pur, roses, rouge clair, rouge sombre, unicolores ou tachetées, pointillées ou rayées, simples ou doubles, sont portées en cymes denses de juin à août. Cette espèce est souvent cultivée comme plante bisannuelle alors qu’elle est rustique.

JPEG - 15.3 ko
Oeillet des fleuristes

Dianthus caryophyllus ou Dianthus coronarius, l’œillet des fleuristes
- a donné naissance à de nombreuses races. Certaines dites "remontantes", ont une floraison continue du début de l’été à septembre-octobre. L’espèce supporte les gelées, mais les races actuelles, très appréciées pour la fleur coupée, doivent être protégées en hiver.

Oeillet couché

Dianthus deltoides, l’œillet couché,
- vivace, haut de 10 à 15 cm, forme un tapis de rameaux couchés portant des feuilles persistantes vert sombre ou vert-brun. Les fleurs rouge sombre, cerclées près de la gorge, très nombreuses, apparaissent de juin à août. Cette espèce possède de nombreuses formes horticoles à fleurs blanches, roses, rouge carmin...

JPEG - 22.4 ko
Oeillets mignardise

Dianthus plumarius, l’œillet mignardise,
- forme des coussins denses de 30 à 40 cm de haut pour un étalement de 30 à 50 cm. Les tiges ligneuses, au ras du sol, portent des feuilles vert glauque, pointues, fines et longues de 5 cm. Les tiges ramifiées ont de 2 à 5 fleurs plumeuses blanches ou roses, très odorantes, en juin-juillet.

Culture et multiplication
- Les œillets se plaisent au soleil, en terrain sec, maigre, caillouteux et même calcaire, sauf Dianthus arenarius qui préfère les sols sableux et maigres.
- La plupart d’entre eux supportent les sols riches, à condition que ceux-ci soient très bien drainés. Il faut couper les fleurs fanées pour conserver leur port trapu à ces plantes et reformer de belles touffes avant l’hiver.
- Il est facile de multiplier les œillets par marcottage des tiges basses, par division des touffes lorsque celles-ci sont âgées ou par semis au printemps pour les espèces types.

Dans votre jardin, les plus petites espèces trouveront place dans une auge ou dans les anfractuosités de roche de la rocaille. Les plus grandes seront installées en bordure de plate-bande. Ces plantes, dont l’aspect est très varié suivant les espèces, donnent lieu à de multiples utilisations : plates- bandes, rocailles, bordures, culture en pots, fleurs à couper.


Commentaires