Les fongicides systémiques

Contre les maladies cryptogamiques.

Comme les insecticides du même nom, ces produits sont absorbés par la plante et véhiculés par la sève. Ils ne sont pas lessivés par la pluie, cela les rend particulièrement intéressants par temps pluvieux. Leur durée d’action est plus longue que celle des fongicides de contact.

Les fongicides systémiques sont assez peu répandus dans le commerce de détail. On trouve surtout des produits à base de triforine et de méthylthiophanate, qui sont très polyvalents.
- On trouve également des anti-oïdium spécifiques comme le Fénarimol. Le Phoséthyl est réservé aux conifères.
- Le mélange de ces systémiques à un fongicide de contact en élargira encore le champ d’action.

oïdium de la vigne

- On ne mélangera surtout pas le Thirame et le Fénarimol, ces produits sont incompatibles. Il est également inutile d’ajouter un mouillant à ce type de fongicides.
- Le Thirame dégage une odeur irritante, il est recommandé de porter un masque pour se protéger. En revanche, ce produit peut être badigeonné au pied des arbres, en hiver, pour faire fuir les lapins.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique