Le muret fleuri


On peut adorer les plantes de rocaille et n’avoir pas la place ou les moyens techniques d’en construire une. On peut à la place construire un muret fleuri.
- Il ne s’agit pas de récupérer un mur existant, même en pierres sèches, car il est presque impossible d’y implanter quoi que ce soit. Il faut construire le muret pour qu’il puisse se transformer en jardin.

Muret fleuri adossé

Pour que le muret soit harmonieux, sa hauteur ne dépassera pas sa largeur de plus de la moitié, soit un muret de 60 centimètres de haut pour 40 cm de large, par exemple. En revanche, il peut être plus bas. Les pierres qui le composent doivent, à l’inverse de la rocaille, être relativement régulières. Pour obtenir une bonne assise, elles ne seront pas arrondies.

L’établissement d’un muret, s’il est assez long, est assez simple, car les pierres sont assez faciles à manipuler. On monte en fait un double muret, le vide entre les deux étant comblé du mélange terre plus sable plus tourbe, utilisé pour la rocaille. Les pierres les plus grosses sont disposées à la base, les plus petites au sommet. Il s’agit de murets en pierres sèches, mais on peut recourir, de place en place, au mortier, qui doit rester invisible, pour consolider l’ensemble. On laissera, entre les pierres, des interstices importants pour y installer commodément des végétaux. Les interstices crées en "sautant" une pierre étant souvent trop gros et très visibles, mieux vaut planter au cours du montage, en installant toujours les plantes dans les joints verticaux.

JPEG - 16.3 ko
Muret fleuri

- On effectuera des arrosages répétés pendant les deux semaines qui suivent la construction, pour que la terre s’infiltre bien entre les pierres et se tasse raisonnablement. L’intervalle entre les deux parois en surface peut être planté comme une jardinière. On proportionnera les végétaux à la taille de la construction. Les arbustes en seront donc bannis, sauf les sous-arbrisseaux rampants.

Un muret en pierres sèches peut également être utile pour retenir la terre d’une terrasse, là où il n’est pas possible de réaliser le dénivelé avec un talus, par manque de place. Ce muret aura une hauteur maximum de 60 à 70 centimètres ; au delà, prévoir un mur en maçonnerie traditionnelle, monté avec du mortier pour garantir sa solidité.

JPEG - 18.8 ko
Ancrage du muret et drainage

- Ce muret sera adossé à la terre qu’il doit retenir et penchera au moins de 20% par rapport à la verticale. Entre la terre et les pierres du muret, prévoir un remplissage avec des graviers et des galets pour le drainage.
- La construction se poursuit comme pour le double muret fleuri, en plantant dans les joints verticaux et horizontaux.

Constituants d'un muret fleuri


Commentaires