La greffe en couronne

Greffe derrière l’écorce

La greffe en couronne est surtout employée pour surgreffer une plante peu productrice, ou pour rattraper une branche principale cassée, par exemple. Elle s’exerce plutôt sur des sujets d’âge avancé.

Cette greffe terminale, qui s’effectue en avril-mai, peut être pratiquée sur un grand nombre d’espèces. Néanmoins, elle concerne surtout les arbres fruitiers à pépins, les agrumes et certains arbres d’ornement. Les arbres fruitiers à noyau ne s’y prêtent pas, car les écoulements de gomme seraient trop abondants et nuiraient non seulement à la reprise, mais aussi à la santé de l’arbre. Ce type de greffe se pratique sans problème sur des branches de 5 à 20 cm de diamètre.

La greffe en couronne

- Si l’on désire surgreffer complètement un arbre, il convient de rabattre toutes les branches charpentières jusqu’à ce qu’elles présentent un diamètre de 10 cm environ et greffer chacune d’elles. Le vieil arbre sera rabattu dans un angle de 100° (poirier) à 120° (pommier).

La méthode
- Dans un premier temps on rabat bien régulièrement les parties qui vont subir la greffe. Il est souvent nécessaire d’adapter les outils de coupe à la taille des branches (scie).

couronne 1

- La pose des greffons intervient un à deux mois après, quand les branches atteignent plus de 10 cm de diamètre. Il faut que les tissus aient eu le temps de cicatriser.

couronne 2

- Pour permettre la mise en place des greffons, la partie supérieure de l’écorce doit être incisée verticalement sur 4 à 5 cm de longueur environ, à l’aide d’un greffoir. Il faut ensuite décoller l’écorce avec la spatule.

couronne 3

- Les greffons sont prélevés sur des rameaux enjaugés tout l’hiver. Chacun d’eux, entaillé en biseau à l’opposé d’un œil, doit comporter trois yeux viables, bien développés. Pour offrir une surface de contact aussi grande que possible avec le porte-greffe, le biseau sera assez long.

couronne 4

- On le glissera sous l’écorce du porte-greffe. Si le rameau greffon est assez fin, seul un côté sera soulevé. Il est nécessaire que l’œil situé à la base du biseau affleure la surface supérieure du sujet. On place ainsi plusieurs greffons tout autour du rameau porte-greffe distants de 3 cm environ, d’où le nom de greffe en couronne. Selon le diamètre du porte-greffe, on posera entre 3 et 7 greffons.

couronne 5

- La ligature de coton ou de chanvre doit impérativement être bien serrée. Il suffit de 4 ou 5 tours pour que le lien joue son rôle.

couronne 6

- Plus que toute autre, la greffe en couronne sera abondamment engluée. Ainsi, le plateau de coupe du sujet sera complètement recouvert, de même que toutes les parties ouvertes.

couronne 7

- En raison de son importance et de sa situation à l’extrémité du rameau, la greffe en couronne doit obligatoirement être protégée par un arceau protecteur qui empêchera les oiseaux de se poser sur les greffons. Cet arceau peut consister en un morceau de fil de fer, une branche d’osier, etc., passant au dessus des greffons et maintenu par une ligature à la ficelle.

couronne 8


Commentaires

lundi 26 mai 2014 à 18h49

J’ai greffé avec succès plusieurs vieux poiriers suivant cette méthode mais je taille premièrement le greffon en biseau, puis une seconde fois à 90° du côté où l’écorce n’est pas soulevée. (en fin février dans le sud de la France)

Logo de Francois DELEUZE  70 ans
samedi 9 novembre 2013 à 18h53 - par  Francois DELEUZE 70 ans

Bonjour , vos croquis sont excellents , bien meilleurs que ceux des 2 livres achetés.Merci beaucoup. Cela m a beaucoup aidé ...... Tres cordialement et encore merci .