Les couvre-sol

Pour habiller les talus difficiles à entretenir.

Ces végétaux offrent plusieurs aspects intéressants. Ils cachent la terre, ce qui est un avantage esthétique indéniable. Ils possèdent une pousse assez vigoureuse et surtout assez serrée pour laisser peu de place aux mauvaises herbes. Enfin, ils demandent peu d’entretien. Ce sont des plantes des jardiniers pressés.

Dans l’idéal, la plante est persistante, mais on peut se passer de ce caractère qui donne un air un peu figé au jardin. En revanche, elle doit être prolifique, mais assez facile à circonscrire. On peut utiliser à cette fin nombre de plantes grimpantes, dont le lierre n’est sûrement pas le moindre. Ce dernier poussera même sous les conifères, où il remplacera avantageusement le gazon.
- On peut aussi avoir recours aux clématites ou aux glycines pour garnir une zone pierreuse, un talus inculte ou un contrefort de soutènement. Dans ce cas, il faut forcer un peu les plantes à conquérir la surface désignée, sinon elles se replient sur elles-mêmes pour former des "bouchons" inélégants. On y parvient en appliquant sur le sol un grillage, léger pour la clématite, plus fort pour la glycine. Des plantes sarmenteuses remplissent aussi cet office. C’est le cas, entre autres, des rosiers dont les formes couvre-sol sont plus nombreuses chaque année.

Juniperus horizontalis

- Le rêve du jardinier, c’est de posséder un gazon sans entretien. Il existe des succédanés de gazon qui remplissent assez bien ce rôle. C’est le cas d’une forme de camomille "Treneague" dénuée de fleurs et s’étendant rapidement. Elle est toutefois plus fragile que l’herbe, et il ne faut pas l’utiliser dans les passages fréquentés. Il en va de même d’un étonnant genévrier, Juniperus horizontalis "Bar Harbor", au fin feuillage bleu, capable de couvrir plusieurs mètres carrés sans dépasser 10 cm de haut. Les pépiniéristes le donnent comme pouvant être foulé aux pieds sans dommage.
- Si les couvre-sol peuvent empêcher la venue de mauvaises herbes une fois établis, ils ne peuvent détruire celles qui sont bien implantées alors qu’eux-mêmes sont encore jeunes. Avant de les planter, il faut bien préparer le sol comme pour les autres cultures et faire un désherbage minutieux.
- Les plantes traçantes sont plantées par petites touffes et éclats de la façon la plus dispersée possible sur la zone à conquérir. Cette dernière sera bien plus vite colonisée que par une seule forte touffe de la même plante. On appliquera un paillis entre les éclats pour éviter la germination de mauvaises herbes pendant les premières années. Par la suite, ce paillis est inutile.
- On fera attention aux types de couvre-sol que l’on installe. Il faut des plantes vigoureuses mais non des tyrans ! D’ailleurs on évitera les pervenches ou le redoutable millepertuis, dont il est quasiment impossible de se débarrasser, ainsi que, de manière générale, de toutes les plantes traçantes à enracinement profond. Il n’y a qu’à penser au chiendent et au liseron, qui en font partie, pour imaginer les dégâts causés par une plante jugée charmante deux ans durant, un peu gênante l’année d’après, insupportable par la suite.

Bruyères variées

Plantes couvre-sol

Plantes vivaces et sous-arbrisseaux
- Acaena divers, Achemilla mollis, Ajuga reptans, Arabis albida, Asperula odorata, Ballota pseudodictamnus, Brunnera macrophylla, Campanula poscharskyana, Centaurea montana, Cerastium tomentosum, Cerastostigma plumbaginoides, Convallaria majalis (muguet), Coronilla varia, Cyclamen hederifolium, Dianthus deltoides , Duchesna indica, Geranium endresii, Geranium macrorrhizum, Helxine solerolii, Hosta fortunei, Hypericum calycinum, Lamium galeobdolon, Lamium maculatum, Lithospermum purpureo-caruleum, Mentha, Nepeta faassenii, Petasites hybridus, Polygonums divers, Polypodium Vulgare, Saxifraga umbrosa, Sedum spatulifolium, Sedum spectabile, Sedum spurium, Stachis olympica, Symphytum uplanticum, Thymus, Tiarella cordifolia, Vancuveria hexandra, Vinca major, Vinca minor, Viola labradorica, Viola odorata, Waldsteinia ternata.

Juniperus horizontalis

Arbustes
- Berberis stenophyla "Prostrata", Berberis thumbergii, Calluna vulgaris, Ceanothus thyrsiflorus "Rupens", Convolvulus cneorum, Cornus canadensis, Cotoneaster horizontalis, Cytisus kewensis, Erica divers, Euonymus fortunei divers, Hedera (lierre) divers, Helianthemum hybrides, Hypericum moserianum, Juniperus chinensis "Sargentii", Juniperus saxatilis, Juniperus horizontalis "Bar Harbor", Juniperus media "Pfitzeriana", Lonicera pileata, Mahonia repens, Pachysendra terminalis, Picca abies "Reflexa", Pernettya mucronata, Pottentilla mandschurica, Prunus laurocerasus "Otto luyken", Rhododendrons divers, Romneya coulteri, Rosiers divers, Rubus calycinoides, Rubus tricolor, Salix lanata, Salvia officinalis, santolines, Senecio greyi, Spirea japonica, Stephanandra incisa, Symphoricarpus, Tsuga canadensis "Pendula".


Commentaires

mardi 22 avril 2014 à 10h10

il y a les gazons alternatifs le zoysia tenuifolia, le phyla nodiflora et le cynodon supportent un piétinement intensif

Logo de Pycris
vendredi 18 avril 2014 à 01h45 - par  Pycris

Bonsoir,

Ce sont diverses variétés de Bruyères,

voir aussi : http://www.1er-jardin.com/BRUYERE

Logo de Fabrice
samedi 12 avril 2014 à 20h43 - par  Fabrice

http://www.1er-jardin.com/IMG/cache-350x258/erica_1_-350x258.jpg

Bonjour,

Pouvez-vous préciser les noms des plantes colorées en question sur cette photo car c’est ce que je recherche exactement.

Merci d’avance.

Logo de leelas
vendredi 7 février 2014 à 21h46 - par  leelas

bonjour,
je viens juste de lire votre article car je cherchais sur google de quoi remplacer du gazon par des petites plantes très basses sur lesquelles on peut marcher, qui ne demandent pas à être tondues, seulement à vivre tranquillement leur vie de petites plantes... mais n’y connaissant rien, j’ai du mal à trouver !
j’ai été surprise par le fait que les couvre sol peuvent atteindre 80 cm de haut... pour moi, ce n’est plus du rase-mottes !!!
votre article est super documenté, merci beaucoup.