LES COMPOSTS


C’est un mélange de tous les déchets du jardin et de la maison : mauvaises herbes (sauf liseron), déchets de légumes, déchets de viande, cendre de bois, feuilles, sciures, déchets de tontes de gazon

Un compost est valable au bout d’un an à condition d’avoir été arrosé plusieurs fois, soit artificiellement, soit par la pluie. Les algues marines donnent de très bons composts.

En se mélangeant, les déchets entassés produisent une matière organique assez hétérogène, mais souvent riche, dont la qualité dépend, évidemment, des constituants de base.

On trouve certains composts sous le nom de fumure dans le commerce. Ils sont constitués, pour la plupart, par des fumiers mélangés à des algues, des tourteaux, des résidus de tannerie et des écorces compostées.
- Ces composts font, en général, d’excellents amendements organiques à condition d’être parvenus à un état de stabilité du fait de leur complète transformation.
- Souvent riches, assez bon marché, ils présentent l’avantage d’être assez équilibrés du fait des mélanges de matières. Ils sont inodores s’ils sont bien décomposés.

En outre, on peut facilement les fabriquer soi-même. On leur reproche souvent de contenir un nombre considérable de graines de mauvaises herbes.

coupe d'un silo à compost
Les couches d’éléments organiques sont séparés par des couches de paille. L’aération est assurée par les trous aménagés sur les parois du silo.

Conseil
- Il est facile de fabriquer soi-même un excellent compost à partir du produit de la tonte des gazons, des feuilles mortes, des épluchures de légumes et éventuellement des fumiers de poules et de lapins. Il suffit de disposer ces matières en tas, en couches de 20 cm d’épaisseur séparées par un lit de paille. Des activateurs de décomposition permettront d’obtenir un substrat utilisable au bout de six mois environ.

Le lombricompost
- Ce produit nouveau obtenu par transformation du fumier sous l’action de vers de terre soigneusement sélectionnés présente de multiples avantages. Fin, tamisé, régulier, il est riche en oligo-éléments. Il est inodore, facile à appliquer sans risque de brûlure pour les plantes, utilisable sur toutes les cultures, et apporte une grande quantité de matière organique et d’éléments assimilables.
- Ce n’est pourtant pas un véritable amendement, plutôt un complément organique. C’est encore un produit onéreux et d’une qualité inégale selon les marques.


Commentaires

Navigation

Mots-clés de l’article