LE TERREAU


Le terreau donne de l’humus et beaucoup d’acidité. Il est surtout utilisé pour la culture potagère et florale sous châssis. C’est une matière humifère résultant de la décomposition complète du fumier, des feuilles ou de la tourbe, le terreau est généralement assez riche en azote.

terreau
Gras et humide, le terreau s’utilise après tamisage, en mélange plus ou moins important avec du sable, de la vermiculite ou toute autre matière inerte destinée à l’alléger.

utilisation au rempotage

Ce produit fini, bien adapté à l’amélioration des sols, à la forte teneur en matière organique, ne présente aucun risque de brûlure pour les cultures.

terreau pour géraniums

Aujourd’hui, il se compose le plus souvent de tourbe noire à laquelle on mélange de la chaux et quelques fertilisants. Il existe des qualités très différentes, mais souvent trop finement tamisées pour permettre un bon allègement des terres lourdes. Il doit souvent être mélangé à de la tourbe blonde pour acquérir une texture suffisamment aérée.

terreau naturel

Les terreaux issus de mélanges de diverses matières sont les meilleurs, notamment ceux qui contiennent une certaine proportion d’écorces. Tous les terreaux dits "de champignonnières" sont à déconseiller pour les sols très légers. La plupart du temps, ils sont complètement usés et n’apportent plus rien aux cultures.


Commentaires

Navigation

Mots-clés de l’article