L’installation des pierres


La variété des formes à donner à la construction est illimitée. On évitera les formes par trop géométriques, qui n’existent pas dans la nature. La hauteur sera obligatoirement limitée, sauf si l’on dispose d’un flanc de colline ou de talus naturels, qu’il suffira d’aménager. En terrain plat, une hauteur de 50 cm suffit parfois à donner une illusion montagnarde tout à fait réussie si les pierres sont bien implantées.

Rocaille naturelle

Les pierres seront toutes de même nature pour ne pas obtenir un patchwork artificiel. Mieux vaut prendre de la pierre du pays ou, en tout cas, la plus proche possible du jardin.
- Quand on a le choix, ce sont les calcaires gris ou crème, patinés, qui donnent l’aspect le plus réussi, chaud et naturel à la fois, tout en mettant les plantes en relief. Toutefois, grès et granits peuvent convenir, s’ils sont patinés. En revanche, les schistes et les pierres volcaniques ont un aspect agressif mal venu.

Utiliser des grosses pierres

- Les pierres sont choisies assez grosses, du moins pour celles qui formeront l’ossature de la rocaille. Une dimension de 60 cm sur 40 cm de large et d’épaisseur est un minimum. Comme elles sont très lourdes, on ne peut évidemment pas procéder à des essais d’emplacement. Le mieux est de faire un rapide inventaire des pierres, de faire des croquis sur papier (à peu près) en numérotant les pierres dessinées sur le papier et en reportant ces numéros sur les pierres dont on dispose. Cette petite préparation prend du temps mais est très utile : une rocaille dure une vie !

Rocaille plus abrupte

Normalement les pierres patinée comportent un fil visible, des strates et des lignes. On veillera à ce que, dans la rocaille, elles soient disposées toutes dans le même sens, de préférence horizontal ou à peu près. Commencer toujours par mettre en place les pierres du bas de la pente et proceder en remontant. Eviter l’alignement de menhirs ! Une fois ces grosses pierres disposées, on comble, le cas échéant, avec des pierres moyennes, plus faciles à manipuler, et on procède à l’emplissage des cavités ainsi crées.

Le mélange convenable doit être bien drainé. On choisit un substrat fait de 1/3 de tourbe, 1/3 de graviers ou de sable très grossier et 1/3 de terre franche. Ce mélange n’est pas très riche, mais il est parfaitement suffisant. En terrain très compact, on accentuera le drainage en disposant en sous-couche un mélange de casseaux de briques ou de galets avant de mettre la terre.

Rocaille en pente douce

Les rochers "structurants", pour avoir l’air naturels et bien implantés dans le sol, doivent y disparaître à moitié, soit en épaisseur, soit en longueur. Il faut qu’ils donnent l’impression de sortir du sol et non de flotter à sa surface.

nouvelle installation de rocaille

On couvrira enfin toute la rocaille de cailloux en surface. Ce paillis de cailloux est important pour l’aspect de l’ensemble, ainsi que pour la santé des plantes qui garderont les racines au frais tout en ne risquant pas de voir pourrir leur collet. On choisit des graviers à l’aspect patiné comme les graviers de rivière et non des éclats, et surtout de tailles irrégulières. La bonne recette consiste pour six seaux de gravier fin à en ajouter quatre de gravier grossier et un de galets, le tout jeté au petit bonheur. L’effet naturel est instantané.


Commentaires

Logo de Abdel-Kaderm
vendredi 11 avril 2014 à 10h38 - par  Abdel-Kaderm

Pour moi, c’est toujours un réel plaisir de découvrir vos articles, en outre votre page internet est extrêmement attractive.

constructeur maison Gironde Quelle est undevis constructeur gros oeuvre maison en architecte gironde maison individuelle ...devis constructeur banque pas devis pour une constructeur de maison :construction maison gironde saint simon vu devis constructeur pdf ...
Logo de Pycris
samedi 12 mars 2011 à 01h21 - par  Pycris

Bonsoir Gisèle,

En quoi ces pierres seraient-elles nocives ? Dans le sol environnant où se trouvent ces pierres, il y a les mêmes éléments, si les plantes poussent dans ce sol, les pierres ne les gêneront pas non plus.

Amicalement,

Logo de Gisèle Mitaut
dimanche 6 mars 2011 à 20h28 - par  Gisèle Mitaut

bonjour,
j’aimerai savoir si les les pierres d’alios (j’habite dans le médoc et il y en a beaucoup, elle est constituée entre autre de fer) ne sont pas nocives pour les plantes de rocaille

avez-vous une réponse sur se sujet

salutations

Gisèle

Navigation

Articles de la rubrique