L’entretien de la pelouse


La tonte constitue l’essentiel, mais non la totalité, comme on veut le croire souvent, de l’entretien d’une pelouse. Un gazon de qualité est tondu une fois par semaine entre mars et novembre avec des pointes de trois fois par semaine entre mai et août. Plus un gazon est tondu court, moins ses racines sont profondes. En fait, une herbe de 3 cm de haut a des racines de 3 cm de longueur ; une herbe de 5 cm a des racines de même taille.... C’est pourquoi on tond plus haut dans les périodes de sécheresse ou de froid. On ne tondra qu’exceptionnellement en hiver, époque à laquelle l’herbe ne pousse guère.

Si une pelouse n’a pas été tondue pendant un certain temps et a beaucoup poussé, il ne faut en aucun cas tenter de rattraper cet oubli par une tonte rase : il ne resterait que des chaumes qui se dessécheraient, et on obtiendrait un tapis-brosse jaune pendant au moins quinze jours. Au contraire, on doit placer la tondeuse en position très haute, quitte à tondre un peu plus court la fois suivante, jusqu’à ce qu’on rattrape le niveau recherché.
- pour que la tonte ne devienne pas un parcours du combattant, ne disséminez pas les obstacles (plate-bande, arbre, banc, massif, statue, fontaine ...) au centre de la pelouse : regroupez plutôt les éléments dans un seul lieu, et si possible sur les bords de terrain. Limitez-vous à 1 ou 2 obstacles centraux.

tondeuse
Les tondeuses
- La gamme de matériels est remarquablement étendue, si bien qu’il existe des tondeuses pour toutes les surfaces et toutes les situations. Il convient de proportionner le matériel à l’usage requis. On n’utilisera pas une tondeuse auto-portée sur une surface de 100 mètres carrés, de même qu’une tondeuse mécanique , à rouleau, ailleurs que sur un tout petit carré, sera inefficace et épuisante ! Les tondeuses auto-tractées sont parfaites, en particulier pour les terrains vallonnés. En général, les tondeuses à moteur à lame rotative, sur roue ou sur coussin d’air, conviennent.
- Après la tonte, il faut ramasser les déchets, sinon ils asphyxieront l’herbe qu’ils recouvrent. Certaines tondeuses s’en chargent elles-mêmes en les récupérant dans un panier. Les déchets seront mis à composter, de préférence mélangés à d’autres déchets végétaux. Quelle que soit la saison, on portera, pour tondre, des chaussures aux bouts solides, bottes ou sabots, car les accidents sont encore fréquents.
- La tonte autour des obstacles (bancs, pierres, arbres) et sur les bordures s’effectue à l’aide d’appareils électriques légers munis d’un fil de nylon en guise de lame. on peut également utiliser les coupe-bordures, électriques ou manuels.

Tondeuses : faire le bon choix

-Tondeuse à lame hélicoïdale manuelle :

  • Permet une tonte fine, mais avec un certain effort, et sur gazon bien entretenu seulement.
  • La surface à traiter sera de quelques mètres carrés, (allée engazonnée)

-Tondeuse à fil :

  • Utile pour les finitions, mais projette les tontes.
  • S’utilise pour les recoins seulement, ou les bordures d’obstacle (Banc, etc...)

-Tondeuse électrique sur coussin d’air :

  • Maniable dans toutes les positions (pentes) sans effort, silencieuse.
  • Surface inférieure à 200 mètres carrés.

-Tondeuse thermique poussée (deux temps) :

  • Rustique, permet la tonte des gazons un peu négligés ; accepte une pente forte.
  • Surface inférieure à 500 mètres carrés.

-Tondeuse thermique tractée (quatre temps) :

  • Le modèle à tout faire, manque un peu de maniabilité, mais économise les efforts.
  • Surface inférieure à 1500 mètres carrés.

-Tondeuse thermique auto-portée :

  • Efficace et puissante, mais coûteuse et moyennement maniable.
  • convient pour plus de 1500 mètres carrés.

-Tondeuse thermique à cylindre :

  • Permet une tonte idéale, en belles bandes fines, mais elle coûte très cher. A réserver aux gazons haut de gamme, de plus de 1500 mètres carrés.

Respectez le règlement communal, afin de ne pas nuire aux voisins avec le bruit occasionné par la tondeuse.
- Après utilisation, nettoyez très soigneusement votre tondeuse à l’aide d’une raclette en plastique. Vous éviterez le bourrage, cause de fatigue du moteur, et retarderez l’usure du carter. Laissez bien sécher la tondeuse avant de la ranger.

L’entretien
- Pour lui garder son bel aspect et gagner du temps, on tond la pelouse bande après bande, et non de manière anarchique. Si elle affecte une forme irrégulière, on peut soit en suivre les contours, soit la diviser à l’œil, en figures géométriques simples, tondues les unes après les autres.

gouge à asperges

- Une pelouse jeune sera toujours ravissante. Mais, après quelque temps, inévitablement, les mauvaises herbes réapparaîtront. On lutte contre ces indésirables à l’aide de désherbants sélectifs appliqués à la belle saison, quelques jours avant une tonte, jamais après. On peut aussi, pour les plus coriaces dotées de racines pivotantes, utiliser un tire-racines manuel ou une gouge à asperges, ou attendre qu’il ait plu pour que les racines "viennent" bien.

Scarificateur

- La mousse ne devrait , théoriquement, jamais apparaître dans un gazon bien tondu, bien roulé, bien engraissé, bien arrosé, bien drainé et bien aéré. Si elle pousse, on la détruira au printemps en appliquant du sulfate de fer, épandu directement, ou dilué dans de l’eau à raison d’une poignée pour un arrosoir (10 litres). Sous son action, l’herbe roussit un peu, mais se remet très vite. La mousse, en revanche, est brûlée. Après, par temps sec, on passera le râteau scarificateur. La mousse ainsi récupérée doit être éliminée systématiquement par le feu, ou jetée, car elle peut encore se reproduire à ce stade.
râteau à herbe

- Le râteau scarificateur ou, pour les grandes surfaces, le scarificateur sur roues, passé en septembre, coupe les stolons des herbes qu’il oblige ainsi à s’affranchir. On obtiendra alors un gazon plus épais, tout en éliminant les chaumes anciens.
- Pour accentuer l’enracinement, il convient également de passer le rouleau une ou deux fois par mois. Afin d’éviter que le sol ne se compacte, on l’aère en automne. Pour une petite surface, on utilise une simple fourche à bêcher. Pour une surface plus grande, on peut se servir de semelles spéciales, munies de longues pointes fixées aux chaussures. En marchant tout simplement sur la pelouse, on effectue le travail sans effort. Enfin, pour des surfaces plus importantes, on utilisera le rouleau aérateur, muni lui aussi de pointes.
- Il faut régulièrement enrichir la pelouse, car elle épuise rapidement le sol. En automne, on saupoudre la surface de terreau, en veillant bien à ne pas enfouir complètement l’herbe. Un petit coup de râteau ou balai à herbes, peaufinera l’opération.
- L’herbe conquiert rapidement le terreau, qui devient en peu de temps partie intégrante du sol. Cette fumure n’est pas suffisante, et il faut apporter en outre des engrais. On épand ceux-ci au printemps.

JPEG - 16.4 ko
Coupe bordure

- On veillera à épandre ces engrais légèrement, en suivant, pour les quantités, les instructions du fabricant. Une dose trop forte aurait pour effet de brûler le gazon au lieu de l’enrichir. On peut, par précaution, procéder en deux fois, à quinze jours d’intervalle. On n’épand d’engrais en automne que sur un gazon épuisé. La composition retenue alors comportera peu d’azote, mais beaucoup de phosphates.
- L’herbe a tendance à conquérir les espaces tels qu’allées et plates-bandes avoisinantes. On palliera cet inconvénient en dressant les bordures, c’est à dire en les redessinant une fois l’an, à l’aide d’une bêche ou d’un dresse-bordure.
- Une fois l’an également, au printemps de préférence, on corrige les défauts de surface de la pelouse. Ces défauts sont consécutifs à un oubli au moment de la préparation du sol ou apparaissent après l’hiver, la terre s’étant tassée ou crevassée.
- Après une tonte, les différences de hauteur de l’herbe mettent les reliefs en valeur. Les buttes seront arasées à la pelle ; les cuvettes ou fissures comblées avec de la terre finement émiettée et mêlée de terreau. On réensemence ensuite les emplacements travaillés.
- Un gazon, même bien entretenu, aura une durée de vie d’une dizaine d’années, laps de temps après lequel il faudra labourer le sol et recommencer le semis.


Commentaires

Logo de Jacques
mercredi 16 août 2017 à 12h52 - par  Jacques

Bravo pour votre site très détaillé sur pleins de sujets variés ! Je suis en train de regarder pour acheter une nouvelle tondeuse et je voudrais avoir votre avis sur les tondeuses automatiques, en avez-vous deja essayé ? Est-ce que vous pensez que ce genre de robot tondeuse soit efficace pour tondre de grandes surfaces pour gagner du temps ?

Merci pour votre éclaircissement :)

Navigation

Articles de la rubrique