Epicéa commun

Picea abies

Picea abies

Ce genre regroupe 40 espèces de conifères toutes originaires de l’hémisphère Nord.
- Les aiguilles, non piquantes, offrent à leur revers une ou deux bandes blanches.
- Les cônes, dressés au dessus des branches, persistent longtemps sur les rameaux.

Picea abies, fleur femelle

D’abord conique, l’épicéa (le traditionnel arbre de Noël) s’élargit et s’étale avec l’âge .

Ses branches étagées sont densément garnies d’aiguilles persistantes vert foncé.

Picea abies fleur mâle

L’épicéa est extrêmement rustique mais craint les terrains secs, une atmosphère humide lui est nécessaire.
Il craint néanmoins la pollution de l’air.

Picea abies bourgeons au printemps

L’épicéa s’adapte à tous les sols mais si on peut lui offrir un sol légèrement acide avec un pH entre 6 et 7, sa croissance et sa santé s’en trouveront favorisés

Zone 4

Picea abies jeune cône

Autres épicéas :


Picea sitchensis
, originaire de la côte Ouest d’Amérique du Nord.

Picea exelsa ou Sapin rouge, en usage médicinal.
- C’est en août qu’on extrait de cet arbre, le plus haut des conifères originaires d’Europe, la térébenthine de Bourgogne.
- On pratique une incision dans l’écorce rouge-brun qui a valu son nom à ce type de sapin et on en fait jaillir la résine qui sert de rubéfiant.
- Pour cela, on fait chauffer ensemble une part de résine et trois parts de cire vierge, et on étend le tout sur un morceau de toile.
- Ce cataplasme, très largement utilisé par les habitants des vallées des Alpes, est souverain contre les lumbagos, les rhumatismes et les toux chroniques et obstinées.

Picea abies cônes mûrs en automne


Commentaires