ERABLE

Acer

Ce genre comprend quelques 115 espèces toutes originaires des régions tempérées froides de l’hémisphère Nord, ce qui leur confère généralement une grande rusticité sous nos climats.
- La plupart des érables ont des feuilles entières et palmatilobées, caduques. Bien que les fleurs soient petites, leur groupement en corymbes, grappes ou pannicules leur donne un intérêt décoratif. Le fruit est une samare double composée de deux graines accolées et prolongées chacune par une aile.

Erable champêtre

Acer campestre,
- Le feuillage de l’érable champêtre est d’un vert velouté. En automne, il revêt des teintes chaudes et intenses, du jaune au cuivré.
- Ce petit arbre de 10 à 15 m vit à l’état spontané dans presque toute l’Europe, l’Asie et l’Afrique du Nord.
- Il accepte très bien les sols calcaires, peut se développer en terrain rocheux, supporte la sécheresse, apprécie le soleil et tolère néanmoins un léger ombrage ! On appréciera sa résistance à la pollution et sa bonne réaction à la taille. Demande peu de soins.
- Zone 4

Acer saccharinum,
Erable argenté
- L’érable argenté, érable blanc, fait partie des grands érables américains atteignant souvent 20 à 25 m en culture ; c’est un arbre à planter en sujet isolé. Croissance rapide.
- D’abord en colonne large, ce bel arbre s’étale avec l’âge. Ses longues branches portent des feuilles lobées, dont le revers argenté brille dans le vent, et qui vire au jaune en automne.
- Zone 3
- Il existe des variétés pleureuses aux feuilles finement découpées.
- A la recherche d’oxygène, les racines vigoureuses de cet arbre sont capables de soulever un revêtement de sol, à planter à distance des bâtiments.

Acer saccharum
Erable à sucre
- La feuille d’érable à sucre est devenue l’emblème du Canada, où il est cultivé pour sa sève sucrée qui donne le fameux sirop d’érable.
- Haut de 30 à 40 m dans son pays d’origine (Amérique du Nord), il n’atteint guère plus de 25 m en Europe.
- La feuille possède 3 à 5 lobes et ressemble à celle de l’érable plane, mais ne contient pas de latex.
- Cet érable se plaît en terrain frais, mais il craint les sols argileux. Sa croissance lente, les premières années, s’améliore ensuite et se poursuit longtemps.
- Zone 3

Acer palmatum
Erable du Japon
- L’érable du Japon atteint difficilement 4 m, en sol riche et humide. Ses feuilles de 5 à 10 cm de long, vert clair, profondément découpées, à 5 ou 9 lobes lancéolés et doublement dentés. Les jardiniers japonnais ont créé de nombreux cultivars très intéressants : à feuilles pourpres, jaune doré, vertes à bords rosés, etc...
- Zone 7
- L’érable du Japon a une croissance lente, convient aux rocailles fraîches et humides.
- La multiplication se fait par marcottage, en automne.

Acer japonicum
Acer japonicum
- Cet arbuste atteint 7 m de haut dans son pays natal, au Japon, mais sa taille est beaucoup plus petite sous nos climats.
- Différent de l’Acer palmatum par son port buissonnant, il se distingue par des fleurs apparaissant en mai en corymbe pendants au bout de larges pédoncules.
- Les samares vert franc sont portées par un pédicelle rouge.
- Les feuilles, de 7 à 11 lobes, ne sont pas aussi découpées que chez acer palmatum. Seules les nervures restent pubescentes l’été venu. A l’automne, cet arbre devient splendide par ses coloris variés.
- Culture : Planter dans une terre acide, 2/3 terre de bruyère et 1/3 tourbe. La lumière joue un rôle essentiel dans le rougissement des feuilles, il faudra une exposition ensoleillée. Trop de soleil brûlerait cependant l’érable du Japon. Planter d’octobre à mars, en situation abritée des vents et du soleil matinal.
- Zone 7
- Multiplication : elle s’effectue par semis sous châssis ou en pleine terre, en octobre, pour les espèces types. On greffe les cultivars sur l’espèce type. La taille n’est pas nécessaire.

Acer platanoides : feuille et fruit

Acer platanoides
- Les fleurs de l’érable plane s’ouvrent au printemps avant l’apparition des feuilles.
Cet érable, de culture facile, présente une cime arrondie. Son développement est rapide. Sa taille peut atteindre 25 m, sa durée de vie ne dépasse pas 150 ans. Ses feuilles de 8 à 15 cm de large, ont généralement 5 lobes, d’un vert éclatant et brillant sur les deux faces.
- Des cultivars ont des couleurs de feuillage étonnantes : rouge sang, bronze, rouge foncé ou presque noir.
- Zone 4

JPEG - 11.5 ko
Fleur d’érable plane

-C’est l’érable dont les feuilles ressemblent le plus à celles du platane mais, comme chez tous les érables, elles sont opposées alors que celles du platane sont alternes.
- Comme tous les érables, l’érable plane est très coloré dès le mois de septembre.

Acer pseudoplatanus
Erable sycomore
- L’érable sycomore a une vague ressemblance avec le platane, ce qui lui a valu le nom de "Faux platane". C’est le plus imposant des érables : il atteint 30 à 35 m de haut en 60 ans. Il vit jusqu’à 150 - 200 ans, voire exceptionnellement 3 à 4 siècles.
- Fleurs en grappes pendantes de 6 à 12 cm de long. Les feuilles sont découpées en 5 lobes ovales lancéolés ; d’abord orangé à rougeâtre lors du déploiement, fonce en été puis jaunit en automne.
- Planté en bosquets, il sert de brise-vent efficace, même en bord de mer, où il supporte les embruns atténués. C’est un arbre qui repousse de souche.
- Zone 5

Acer opalus ou Acer opulifolium
Acer opalus
- L’érable duret, l’ayard, est un petit cousin méridional du sycomore. Ses feuilles sont plus petites et moins profondément lobées, la face supérieure est lisse et vert foncé, la face inférieure, vert glauque et son écorce s’écaille de façon plus grossière, en plaques carrées. Les fruits sont groupés en grappes pendantes.
- L’érable duret est un petit arbre qui dépasse rarement les 10 m, à la cime arrondie, et, bien que d’origine méridionale, est rustique jusqu’en région parisienne. Il se ressème facilement mais peut être sensible au froid.
- Acer opalus tomentosum, l’érable de Naples, présente des feuilles plus grandes que celles du type ; le revers du limbe, grisâtre et tomenteux, donne à l’arbre un feuillage décoratif. La floraison, très précoce au printemps, est spectaculaire.

Acer cappadocicum
Acer cappadocicum
- Vigoureux et très ornemental, l’érable de Cappadoce, érable de Colchide, atteint fréquemment 20 m dans nos régions.
- Au dessus d’un tronc court et sinueux, il déploie une couronne dense de branches étalées et tordues. Son feuillage est luisant et vert en été, puis revêt une teinte uniformément jaune pâle début octobre. Le limbe de la feuille (15 cm) est divisé en 5 à 7 lobes. Les fleurs s’épanouissent en mai-juin. Les samares ont de longues ailes étalées de 4 cm.
- Zone 5
- Les variétés :
- "Aureum" à feuilles naissant rouges et devenant rapidement jaunes pâles pour verdir en août et redevenir jaunes en automne.
- "Rubrum", ses jeunes rameaux et ses feuilles sont d’un rouge sang. En été, ce grand arbre à la cime arrondie prend une teinte vert bronze, et, de près, on découvre une feuille longuement pétiolée au limbe gracieusement marginé de rose.


Commentaires