Dahlia

Dahlia

Il est difficile de donner une origine aux dahlias, qui étaient déjà modifiés par la culture au Mexique. Trois ou quatre variétés ont donné naissance aux milliers de formes que nous connaissons aujourd’hui. Une seule espèce est réellement botanique : Dahlia imperalis, les autres sont tous des hybrides.

dahlia en massif

Les dahlias sont des plantes à racines charnues, réunies autour d’un collet d’où partent de fortes tiges (0,30 à 1,40m). Inflorescences terminales en capitule, très variable dans leurs formes, leurs dimensions et leurs couleurs. Chaque capitule est composé d’un grand nombre de fleurs ligulées et de fleurs tubuleuses.

Dahlia décoratif Purpinka

Nous connaissons de très nombreuses variétés que l’on classe en races :
- DAHLIA CACTUS : à grands ou moyens capitules à ligules enroulées pointues avec des variétés grandes (1 - 1,30 m) ou naines (0,40 - 0,60 m)
- DAHLIAS DECORATIFS : à grandes fleurs ou moyennes ("mini-décoratifs") ou petites ("miniatures") à ligules aplaties ou de forme parfois particulière ("fleur d’œillet") ou à ligules plus ou moins divisées ("dentelle", "à fleur de chrysanthème"). Variétés grandes ou naines.
- DAHLIAS HYBRIDES : à grandes fleurs, intermédiaires entre les deux précédents. Variétés grandes ou naines.
- DAHLIAS A COLLERETTE : grande fleur simple avec, au centre, une collerette de ligules plus petites et de coloris différents. Grandes plantes.
- DAHLIAS POMPONS OU LILLIPUT à petits capitules entièrement alvéolés ; grandes plantes ; très florifères ; excellents pour fleurs à bouquets.
- DAHLIAS A FLEURS SIMPLES OU DEMI-DOUBLES DITS "A MASSIFS" : nains (40 à 60 cm )avec aussi Dahlias "mignons" ; Dahlias "Coltness".
- DAHLIAS A FLEUR D’ANEMONE : fleur plus petite à centre alvéolé. Plante naine (25 - 50 cm).
- DAHLIAS TOPMIX : très nains (25 - 40 cm), très touffus ; fleurs petites simples, très nombreuses.

Ces dernières années sont apparues de nouvelles variétés plus élégantes, plus légères et de meilleure tenue que les précédentes. Il serait vain de vouloir dresser une liste, et les catalogues restent la meilleure source pour les choisir.

dahlia à collerette Nonsense

DAHLIA IMPERALIS
- originaire du Mexique, est une espèce non rustique qui peut atteindre 3 m de hauteur. On l’appelle parfois Dahlia arborea. Cette espèce se distingue des autres par sa haute taille et la base lignifiée de ses tiges. En climat doux, elle n’interrompt pratiquement pas sa végétation. Les tiges vigoureuses portent, en novembre et décembre, d’énormes couronnes de fleurs simples, rose cyclamen opalescent.

dahlia pompon

Culture
- Planter fin avril dans une bonne terre de jardin bien labourée, additionnée d’engrais à diffusion lente, en exposition ensoleillée. Arroser régulièrement. Tuteurer discrètement les plus grandes plantes. Arracher les souches tubuleuses, après les premières gelées et ranger à l’abri du froid. Les dahlias résistent au gel jusqu’à -15°C quand ils sont plantés suffisamment profond en sol léger.
- Utilisés en massifs et plates-bandes, bordures, haies fleuries, potées (nains).
Espacer les variétés à grande végétation de 1 m à 1,50 m, les naines de 25 à 30 cm .Très bonne fleur à couper.
- Détruire les pucerons par des pulvérisations insecticides à base de lindane ou autre produit. Les mollusques sont friands des jeunes feuilles, épandre de l’antilimace. Les viroses sont parfois à craindre.

Dahlia Rancho

Multiplication
- Diviser les souches assez grosses au moment de l’arrachage. On conseille de le faire au printemps, mais elles sont alors dures et sèches et l’opération est plus difficile. Chaque éclat doit posséder un morceau de collet. Une fois ces tubercules secs, les mettre en cave, dans des cageots à fruits, par exemple.
- Une autre méthode consiste à semer des graines à chaud, en février, mettre en place en mai. Les nouvelles plantes fleuriront dans l’année.
- Bouturage avec boutures "à talon", bourgeons de 6 à 8 cm développés au collet des souches ( mis préalablement en végétation à chaud) et mis en godets sous châssis pour plantation en avril ou mai, selon les régions.


Commentaires