Callistemon

Callistemon

Cet arbrisseau de 3 m de haut est originaire d’Australie. Le genre compte 20 espèces. Ses fleurs en épis cylindriques, aux étamines très longues, ressemblent à des goupillons. C’est l’origine de son surnom de "rince-bouteilles".

- Callistemon citrinus a des inflorescences de couleur rouge pourpre d’environ 10 cm de long de juin à septembre.
- Zone 9 - 11

- Callistemon semperflorens de plus petite taille, a une floraison rouge pourpre plus précoce, en mai, et plus abondante.
- Zone 10

Les callistémons aiment les coins abrités du jardin au nord de la Loire, les terrasses et les jardins du midi. Le planter en plein soleil, en terrain meuble, aéré et pas trop riche. L’arroser régulièrement. En conditions naturelles, les callistémons poussent effectivement souvent dans des sols humides, au moins une partie de l’année (sols inondables, bords de berges).

Callistemon citrinus

Les fleurs sont groupées de façon caractéristique en écouvillon, dont les longues étamines forment tout l’attrait ornemental de ces plantes.
Chaque fleur forme un petit fruit "boisé". Ces fruits sont groupés le long des tiges. Ils sont à éliminer dès la fin de la floraison en coupant la branche juste en dessous, pour favoriser la prochaine floraison. Les espèces s’hybrident facilement entre elles.

Les couleurs sont variées : blanc, jaune, rouge, rose, violet. Quelquefois, le pollen jaune augmente l’intérêt ornemental de la fleur chez certaines espèces.

Callistemon semperflorens

On le cultive également en pot, dans un mélange de terre de bruyère et
de terreau de feuilles. Apporter de l’engrais comme pour les azalées.
Arroser en été avec de l’eau douce, et en hiver, n’arroser que très peu.

La multiplication se fait soit par semis, soit par boutures semi-ligneuses à la fin du printemps, dans du sable humide, en serre . Les plants obtenus par semis fleurissent au bout de 3 à 6 ans, ceux obtenus par bouturage, l’année suivante.


Commentaires