Bignone

Campsis

Le genre Campsis comporte des plantes ligneuses, grimpantes. Les tiges assez raides, portent un feuillage penné caduc et une généreuse floraison estivale de couleurs vives.

Campsis Yellow trumpet

Espèces

Campsis grandiflora (=Tecoma chinensis),
- ou Bignone à grandes fleurs, originaire d’Asie, est assurément la plus belle des Bignones, mais malheureusement la moins rustique et donc la plus délicate à entretenir.
- Vigoureuse, elle s’élève jusqu’à 6 m ou plus, par appui ou palissage, ne formant que peu ou pas de racines aériennes.
- Elle fleurit dès sa jeunesse en larges corolles bien détachées du feuillage. La couleur orange vif à rouge écarlate des fleurs est surtout visible en août et septembre sur l’extrémité des pousses de l’année.
- Zone 10-11

Campsis radicans Atropurpuréa

Campsis radicans (= Bignonia radicans = Tecoma radicans)
- ou Bignone commune, Bignone ou Jasmin trompette, originaire d’Amérique. C’est une plante d’une grande vigueur, de 10 m et plus. Elle est parfaitement rustique, mais ses fleurs n’ont pas l’élégance de Campsis grandiflora. Les feuilles à 9 ou 11 folioles dentées mesurent 3 à 6 cm. Les fleurs en corolles de 6 à 9 cm, orange vif à écarlate, groupées en fin d’été en bouquets terminaux, n’apparaissent qu’après 10 années de patience !
- "Flava" ou "Yellow trumpet" portent des fleurs jaune pur à jaune orangé et "Atropurpuréa des fleurs rouges.
- Zone 6-7

Campsis x tagliabuana Madame Galen

Campsis x tagliabuana
- est l’hybride obtenu au XIXè siècle par les pépinières milanaises Tagliabue entre les deux espèces précédentes.
- On y retrouve l’éclat des grandes trompettes des Campsis grandiflora avec la faculté d’accrochage et la rusticité de Campsis radicans.
- Le clone "Madame Galen" est très répandu et apprécié pour ses fleurs rose saumon à orange mandarine en été.
- Zone 6-11

Bignone Podranea ricasoliana

Bignone Podranea ricasoliana (=Tecoma ricasoliana = Tecoma mackenii)
- une Bignone à fleurs roses à partir d’août jusqu’en novembre.
- Fleurs parfumées à cinq lobes arrondis, à gorge striée de rouge carmin et hérissée de poils, apparaissant en longues grappes au bout des pousses de l’année.
- La plante s’élève jusqu’à 4 m, il faut la palisser car elle ne possède pas de racines aériennes lui permettant de s’accrocher toute seule. Elle est originaire d’Afrique du Sud, pas très rustique sous nos climat, meurt à -5°C, d’où la nécessité de lui fournir une bonne protection hivernale si elle est en pleine terre. En pot, la rentrer en serre froide ou sous la véranda.
- Zone 9-10

Bignone Podranea ricasoliana

Bignone stans (=Tecoma stans = Stenolobium stans)
- ou Trompette d’or est un arbuste à floraison jaune vif du printemps à l’automne. Il peut atteindre 5 à 9 m de hauteur en pleine terre ; en pot sa taille ne dépasse pas 2 m.
- Originaire d’Amérique Centrale, Mexique, Guatemala, régions tropicales humides, il ne résiste pas au gel. Cultivé en pot, sa taille sera plus réduite, il supporte une taille sévère après la floraison.
- Multiplication par semis au printemps ou bouturage à l’étouffée en été.
- Zone 10-12

Tecoma stans

Culture
- Les bignones sont des plantes de plein soleil, qui ont besoin d’une exposition chaude et lumineuse. On les installera, de l’automne au printemps, dans une terre riche pour une meilleure floraison. Dans une terre maigre, faire un apport d’engrais complet en début de printemps.
- En février-mars, il faut dégager le centre de la plante pour favoriser l’aération et la luminosité et permettre une meilleure floraison.
- En fin d’hiver, rabattre les tiges latérales à 2 yeux de la tiges principale pour limiter le volume de la plante (facultatif).

Bignone à fleurs roses

Multiplication
- Marcotter une tige longue munie de racines aériennes. Enterrer un pot plein de terreau sous la future marcotte, le sevrage sera ainsi plus facile un an plus tard.
- On peut aussi bouturer à l’automne un tronçon de racine, en pot, mis au chaud sous serre ou sous châssis pour la mauvaise saison.


Commentaires