Plantes aromatiques, condimentaires & médicinales.

Dans nos jardins, nous avons des fleurs, des arbres, des légumes...
dont certaines ont des vertus médicinales insoupçonnées.

Une armée de mauvaises herbes envahit les massifs de fleurs et les carrés de légumes dès que nous les laissons seuls pendant les vacances. Rassurez-vous, elles ne sont pas toutes inutiles.

Certaines partent en cuisine, d’autres peuvent nous soulager de petits maux bien embêtants.

Le persil, le cerfeuil et le basilic sont annuels, les autre plantes aromatiques ou condimentaires sont vivaces et doivent être cultivées de façon à ne pas gêner les autres travaux du potager. Elles n’occupent pas une grande surface et peuvent utiliser avantageusement la place perdue : bordures d’allées, angles.


Articles publiés dans cette rubrique

Camomille romaine

Cette petite plante croît dans le bassin méditerranéen, sur les murs et dans les décombres. La matricaire, ainsi que la camomille, qui appartient au genre matricaria, constitue, de par ses propriétés médicinales, un remède contre les affections spécifiquement féminines.
Les capitules de la matricaire (...)

Camomille - Matricaire

Également appelée "Camomille allemande"
Partout où la camomille abonde, elle imprègne l’air de son parfum caractéristique, et c’est sans doute cette senteur qui a commencé par attirer l’attention des hommes depuis l’Antiquité.
L’infusion de camomille (une cuillerée de fleurs par tasse d’eau) est un (...)

Pissenlit - Dent de lion

Tout le monde connaît ces boules plumeuses qu’un simple souffle de vent suffit à détruire : ce sont les graines de pissenlit ou dent-de-lion.
C’est dans les feuilles que résident les principes actifs du pissenlit. Au printemps, quand elles sont tendres, on en fait une excellente salade dont la (...)

Persil

Culture et propriétés du persil

Ortie

L’ortie se reconnaît même de nuit... à la piqûre que provoque le simple fait de l’effleurer. Son nom latin "Urtica" veut dire "brûler". La brûlure de l’ortie est due à un liquide irritant qui est contenu dans ses poils.
Malgré cela, cette plante désagréable est un véritable magasin de propriétés (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique