Transplanter des arbustes

Pour diverses raisons, il y a des moments où nous sommes obligés de transplanter et selon le type de plante que nous voulons transplanter, la technique sera différente.

La première chose à faire est d’attacher les branches avec une corde pour pouvoir travailler confortablement à la base du buisson, il faut aussi s’assurer que le sol est humide et non sec. Ensuite, nous creuserons autour du buisson, en approfondissant peu à peu jusqu’à ce que la motte se détache. La motte est enveloppée d’un plastique dur, d’une toile de jute, d’une bâche, etc., et nous la nouons fermement pour éviter qu’elle ne s’effondre. Il est très important que la motte ne se casse pas s’il s’agit d’arbustes pérennes.

Il est planté dans son nouvel emplacement en creusant un bon trou et en mélangeant le sol avec un engrais organique abondant (fumier, paillis, tourbe, etc.), afin que les racines trouvent un environnement spongieux, moelleux, aéré et riche en nutriments.

Une fois repiqué, il est taillé en coupant le tiers supérieur des branches ou même la moitié de leur longueur.

La transplantation est un processus traumatisant pour la brousse, donc l’irrigation ne devrait pas manquer à tout moment, car son système racinaire est très faible.

Images: planfor.es, jardinplantas.com

Vous pourriez également aimer...