Culture

7 conseils pour cultiver des herbes aromatiques en pot

Nous n’allons pas parler des avantages de cultiver vos propres herbes aromatiques, elles sont nombreuses. Mais il existe 7 conseils pour cultiver des herbes aromatiques en pot, ce qui est le meilleur moyen d’avoir votre jardin d’herbes aromatiques tr√®s proche et √† port√©e de main lorsque vous en avez besoin lorsque vous cuisinez. Voyons ce que ces 7 conseils peuvent nous apporter.

Choisir les bons pots est essentiel. En g√©n√©ral, la plupart des herbes aromatiques peuvent √™tre cultiv√©es dans n’importe quel pot, mais certaines auront besoin de plus de substrat et auront donc besoin de plus grands pots. Les herbes comme l’aneth, la coriandre et la lavande, entre autres, ont besoin de grands pots de 11 √† 18 litres. Il faut √©galement tenir compte du fait que les pots ont des trous de drainage.

L’emplacement des pots de nos herbes aromatiques est √©galement primordial. En r√®gle g√©n√©rale, nous devons leur assurer environ 5 √† 6 heures de soleil par jour. Mais il faut tenir compte du fait que certains pr√©f√©reront un peu d’ombre aux heures les plus ensoleill√©es. C’est le cas du basilic, de la menthe et autres. D’autre part, d’autres comme le romarin et le thym ont besoin du soleil direct.

Nous choisirons un substrat de qualité pour remplir les pots. La terre du jardin peut être trop lourde pour eux. Bien que nous puissions préparer notre propre mélange en combinant la terre de jardin avec une bonne quantité de compost ou de fumier bien séché et en ajoutant de la perlite ou de la vermiculite.

Un dilemme auquel nous sommes souvent confront√©s est de savoir s’il faut semer les graines directement ou acheter des plants en p√©pini√®re. Il existe des plantes comme le persil, l’origan ou le basilic dont les graines mettent longtemps √† germer. Nous pouvons acheter des plants et les transplanter dans nos pots. D’autre part, il existe d’autres plantes qui ne tol√®rent pas la transplantation et il est n√©cessaire de les cultiver √† partir de graines. C’est le cas de la coriandre, de l’aneth et du fenouil entre autres.

L’irrigation doit avant tout √™tre r√©guli√®re. Et l’autre condition est de ne pas en faire trop. Nous devons nous en tenir aux besoins sp√©cifiques de chaque usine. Il y a des plantes qui doivent toujours avoir un substrat l√©g√®rement humide comme la menthe, le persil, le c√©leri, la coriandre et le cerfeuil. D’autres aromates comme le romarin, la lavande, le thym et l’origan n√©cessitent tr√®s peu d’eau, les arrosages doivent √™tre beaucoup plus espac√©s. Il existe un autre groupe d’aromates qui, disons, ont besoin d’une irrigation interm√©diaire, comme le basilic, la ciboulette et l’aneth.

Nous ajouterons l’engrais au moment de la plantation, en le m√©langeant bien avec le substrat et nous essaierons d’utiliser une formule organique. Les engrais √† base d’algues ont une formulation faible en NPK et nous pouvons les utiliser sans aucun probl√®me avec des herbes aromatiques. Une fertilisation excessive am√®nera les plantes √† avoir moins d’huiles essentielles avec lesquelles nous perdrons la saveur et l’ar√īme.

Nous souhaitons augmenter le feuillage et que la plante ait plus de volume, mieux c’est. Pour cela, il est bon de pincer les pousses lat√©rales des tiges principales et de ne pas les laisser pousser trop longtemps. Nous ne sommes pas non plus int√©ress√©s par les fleurs, donc les cueillir lorsqu’elles sont en herbe favorisera le d√©veloppement v√©g√©tatif de la plante qui produira plus de feuilles, ce qui nous int√©resse. Les plantes arbustives comme le romarin permettent une taille formative pour donner √† notre plante la forme qui nous convient le mieux et √©galement obtenir le volume que nous recherchons.

Vous pourriez également aimer...