Culture

Reproduction d’arbustes par superposition

La multiplication des arbustes par superposition est une technique simple accessible Ă  tous. Grâce Ă  cette pratique, nous pouvons multiplier n’importe quel buisson suffisamment flexible pour pouvoir enterrer certaines de ses branches dans le sol et lui permettre de produire des racines. Voyons l’Ă©tape par Ă©tape de cette procĂ©dure.

Reproduire les arbustes par couche 1

Il faudra clouer un piquet dans le sol pour attacher la branche et la diriger vers le sol. Comme nous l’avons dit, la branche doit ĂŞtre flexible pour permettre cette action, nous rechercherons les plus tendres et les plus flexibles pour augmenter les chances de succès. Avec des buissons trop ligneux, il sera impossible de recourir Ă  cette technique. Rhododendrons, glycines, hortensias, clĂ©matites et feuillus ou laurier sauvage sont quelques-uns des arbustes avec lesquels nous pouvons mettre en pratique cette procĂ©dure.

Reproduire les buissons par couche 2

Nous passerons en revue la superficie du terrain sur laquelle repose la branche et nous la nettoyerons pour Ă©liminer les mauvaises herbes et toute trace d’herbes sèches ou de feuilles qui pourraient nous dĂ©ranger. En superposant nous obtiendrons des rĂ©sultats magnifiques, bien meilleurs qu’avec une reproduction par bouturage. Le meilleur moment pour le pratiquer est au dĂ©but de l’Ă©tĂ©.

Reproduire les arbustes par couche 3

Nous mesurerons environ 20 cm de l’extrĂ©mitĂ© de la branche et Ă  partir de lĂ , nous en retirerons les feuilles Ă  20 cm supplĂ©mentaires. Nous allons faire une coupe très superficielle dans l’Ă©corce de la branche et nous l’enterrerons lĂ©gèrement dans cette zone.

Reproduire les arbustes par couche 4

Nous recouvrons la branche de terre et la fixons en place avec une grosse pierre ou un crochet métallique.

Reproduire les arbustes en superposant 5

Nous allons arroser la couche rĂ©gulièrement, en mĂŞme temps que nous arrosons la brousse par exemple. Nous laisserons passer le temps pertinent, de deux mois Ă  un an selon les buissons. Une fois ce temps Ă©coulĂ©, nous pouvons vĂ©rifier le bon enracinement avant, nous couperons l’union avec le buisson mère. Si nous le souhaitons, nous pouvons transplanter le nouveau buisson mais gardez Ă  l’esprit que les 20 cm de branche que vous avez enterrĂ©s au dĂ©but seront complètement enracinĂ©s, vous devez bien creuser et soigneusement.

Photos: gerbeaud.com

Vous pourriez Ă©galement aimer...