Rencontrez l’orchidée Zygopetalum maculatum

Zygopetalum est un genre botanique auquel appartiennent 16 espèces d’orchidées, dont celle en question, le Zygopetalum maculatum. Bien que la plupart soient des plantes épiphytes, il existe également des plantes terrestres qui se distinguent par leur croissance végétative rapide.

La Zygopetalum maculatum C’est une orchidée originaire du Pérou, de la Bolivie et du Brésil. Ils poussent dans des plaines semi-marécageuses couvertes de mousse et situées à haute altitude, entre 1100 et 2500 mètres. Il tire son nom de la forme d’empiècement que prend la base de la lèvre lorsque les pétales se confondent avec les sépales. La plante atteint une hauteur d’environ 40 cm mais la tige de la fleur dépasse cette hauteur et atteint 60 cm.

Comme nous pouvons le déduire de son habitat naturel, c’est une orchidée qui préfère les températures fraîches. Des températures qui seront autour de 12-18 ° C pendant sa saison de croissance végétative et de 6-10 ° C pendant la période d’hibernation. Dans cette plage de température, nous pouvons le placer dans des endroits ensoleillés ou à l’ombre partielle. La Zygopetalum maculatum C’est une orchidée qui a besoin d’un environnement avec un taux d’humidité élevé mais qui ne supporte pas que ses racines soient inondées parce qu’elles ont besoin de respirer.

Par conséquent, le substrat doit conserver une certaine humidité mais toujours avoir une bonne aération et un bon drainage. Des matériaux tels que l’écorce de pin de taille moyenne (2-3 cm), la fibre de coco et un peu de perlite ou de mousse formeront un bon substrat pour cela. Lorsque ces matériaux se décomposeront au fil du temps, ils devront être remplacés par de nouveaux.

Si nous plantons le Zygopetalum maculatum En pot, nous en utiliserons un spécial pour les orchidées en terre cuite. Et si nous voulons le faire pousser sur un arbre, nous préparerons un siège sur le tronc avec de la fibre de coco que nous attacherons avec des cordes. Il ne tolère pas les courants d’air, il devra donc être situé dans un endroit protégé. Nous observerons si des taches jaunâtres apparaissent sur ses feuilles ou un manque de racines qui indiqueront qu’il ne s’adapte pas bien à l’endroit où nous l’avons placé.

Tous les deux jours, nous vérifierons l’humidité de ses racines en appuyant sur le substrat avec nos doigts. Nous n’arroserons que lorsqu’elle sera sèche et nous le ferons en versant de l’eau jusqu’à ce qu’elle sorte par les trous de drainage. Les plantes cultivées dans des environnements humides, dans des serres ou sur des arbres ne doivent être arrosées que les jours les plus chauds de l’été. Nous devons surveiller attentivement les apports nutritionnels car les excès peuvent être très nocifs, nous vérifierons toujours les doses dans le contenant que nous avons acheté avant de l’utiliser.

Les engrais jetés sur le substrat doivent être utilisés tôt le matin ou le soir et nous pouvons les utiliser de deux manières. Verser une quantité dans un coin du pot pour qu’ils se dissolvent avec l’eau d’irrigation ou dissolvent la dose indiquée par le fabricant dans l’eau d’irrigation. Les engrais foliaires ne doivent être utilisés que lorsque la plante est restée dans un endroit sombre pendant au moins 15 minutes. C’est dans le noir que s’ouvrent les cellules responsables de l’absorption des nutriments. Nous appliquerons l’engrais uniquement sur les feuilles et jamais sur les fleurs. Le tourteau de ricin et la farine d’os sont souvent utilisés comme engrais organiques. Ils sont plus faciles à utiliser et nous permettent une plus grande marge de manœuvre que les engrais chimiques.

Vous pourriez également aimer...