Plantes carnivores: Heliamphora

Ces plantes carnivores extravagantes, originaires des steppes vénézuéliennes, de Guyane et du nord du Brésil, possèdent un grand nombre d’espèces qui n’ont pas encore été détaillées. Ils font partie de la famille des Serracenas, mais contrairement à ceux-ci, il n’a pas la terminaison «cap» sur le bord de ses feuilles. Les Heliamphoras ne tolèrent pas le froid.

Ils poussent à partir d’un rhizome formant des «cruches» disposées en forme de rosette et remplies d’eau de pluie. Les petites bouchons que l’on voit au-dessus sécrètent du nectar pour attirer les insectes, qui glissent en entrant dans le bocal et se noient.

Pour sa culture, comme pour presque toutes les plantes carnivores, le système de bacs est recommandé. En tant que récipient de plus en plus préféré, il existe des pots en plastique, bien que tant qu’ils aient un bon drainage, ils supportent des pots en argile ou en céramique.

Cette plante s’adapte bien aux substrats avec peu de nutriments et un bon drainage. Tourbe, sable et perlite à parts égales. Comme tous les carnivores, a besoin d’eau distillée à température ambiante.

Ils ont besoin de beaucoup de lumière et de chaleur, mais s’ils sont cultivés dans une zone froide, ils ne prospéreront pas à l’extérieur, nécessitant beaucoup de soin en termes de vents, de basses températures et de gel.

Il faut quatre semaines pour fleurir, mais ses fleurs sont belles, semblables à des tulipes. Pour polliniser, ils ont besoin d’insectes, et permettent l’extraction de pollen pour une fertilisation croisée. Sa croissance est lente si des graines sont utilisées. Vous aimez les engrais pour orchidées.

Si vous êtes intéressé, cela en vaut la peine.

Vous pourriez également aimer...