L’oreillette de primevère, une fleur chargée d’histoire

L’oreillette que nous connaissons aujourd’hui est le résultat de la main de l’homme, l’oreillette de primevère est une primulace qui pousse dans les Alpes et autres chaînes de montagnes d’Europe centrale. Ses fleurs sont jaunes et évasées et ses feuilles sont charnues et en forme d’oreille, d’où le nom de la plante. Les primevères auriculaires sont cultivées en jardinage depuis le 17ème siècle, John Tradescant, jardinier du roi Charles Ier d’Angleterre, les cultivait déjà dans ses jardins à Lambeth.

Primevère 1

Cette plante délicate aux fleurs colorées a subi un énorme travail d’évolution sous les soins de générations de jardiniers. La passion pour cette fleur était presque au niveau de la fureur qu’il y avait pendant ces siècles pour les tulipes, une autre des fleurs qui ont subi une énorme évolution entre les mains de l’homme.

Primevère 2

L’image du haut correspond à un livre français du XVIIIe siècle montrant la manière dont les expositions d’onagre auriculaire se déroulaient à cette époque. Ce qui nous donne une idée du développement que l’espèce avait déjà subi et de la passion qu’elle suscitait.

Primevère 3

Ainsi, de cette fleur simple, la primevère auriculaire et un parent de celle-ci, la primevère hirsute, sont probablement tous les merveilleux cultivars qui se sont développés au cours de quatre siècles.

Primevère 4

Pour faire pousser des primevères auriculaires dans l’une de ses variétés, nous avons besoin d’un sol bien drainé avec une base sableuse. C’est une plante qui a besoin d’ombre partielle, une exposition excessive au soleil l’endommagera, elle nécessite de l’humidité mais sans stagnation de l’eau. C’est une magnifique plante pour les rocailles et les allées du jardin. Il peut être cultivé en pot mais avec un sol sableux qui permet un drainage parfait. Les escargots et les limaces sont ses grands ennemis car ils dévorent ses feuilles charnues avec passion. Entourant l’usine d’un sillon de sable, nous arrêterons un peu les attaques de ces animaux. Une bonne combinaison consiste à planter les primevères auriculaires à côté des hostas, des bulbes printaniers et des helleborens, elles partagent les mêmes besoins et forment un bel ensemble.

Primevère 5

L’oreillette de primevère fleurit du printemps au début de l’été. Elle supporte des hivers pas excessivement froids, les typiques du climat tempéré ou méditerranéen sont facilement tolérés par cette plante.

Photos: traditionalhome.com

Vous pourriez également aimer...