Culture

Les phases de multiplication

Si nous voulons rĂ©ussir dans notre tâche de multiplication des plantes, nous devons suivre certaines Ă©tapes. Celles-ci sont communes aux deux types de multiplication, qu’elle soit sexuelle ou asexuĂ©e.

Jardinage de multiplication

  • Il faut bien choisir le matĂ©riel vĂ©gĂ©tal. Cela signifie que nous devons considĂ©rer la qualitĂ© de la plante mère (celle qui nous donnera la graine ou le morceau de lĂ©gume). Il est important que nous consacrions du temps et des efforts Ă  sĂ©lectionner soigneusement le matĂ©riel disponible. Les plantes ont leur ascendance et nous ne devons choisir que les formes les plus sĂ©lectionnĂ©es et les meilleures pour la multiplication. Une jeune plante a une plus grande capacitĂ© Ă  germer ou Ă  prendre racine qu’une vieille plante. Par consĂ©quent, le matĂ©riel vĂ©gĂ©tal doit provenir de l’annĂ©e en cours, car il se rĂ©gĂ©nĂ©rera plus rapidement qu’une annĂ©e mature.

  • Une fois que le matĂ©riau source le plus adaptĂ© a Ă©tĂ© choisi, il faut le prĂ©parer de manière Ă  ce qu’au moment de la multiplication, il ait sa capacitĂ© de rĂ©gĂ©nĂ©ration maximale. Cela se fait Ă  travers diffĂ©rentes techniques, telles que l’Ă©lagage d’une partie du matĂ©riau, le mettre dans l’eau ou le placer dans un environnement plus chaud ou plus froid que la normale.
  • Nous devons doter le matĂ©riau des conditions favorables Ă  son dĂ©veloppement et Ă  sa survie, afin qu’il ait une grande capacitĂ© de rĂ©gĂ©nĂ©ration. Pour y parvenir, nous devons le placer dans un environnement favorable et facilement contrĂ´lable. Cela signifie qu’il doit ĂŞtre Ă  portĂ©e de main afin que les chances que la plante meure de la maladie, de la pourriture, du manque ou de l’excès d’humiditĂ© ou de l’Ă©puisement des rĂ©serves de nutriments soient rĂ©duites.
  • Il est nĂ©cessaire de faire dĂ©canter le matĂ©riau et de devenir une nouvelle plante. Pour cela, il faut le retirer de l’environnement ou l’acclimater jusqu’Ă  ce qu’il devienne un individu autonome qui puisse se dĂ©velopper sans difficultĂ© dans son habitat normal, tant Ă  l’intĂ©rieur qu’Ă  l’extĂ©rieur.
  • Les mĂ©langes de sol utilisĂ©s pour la propagation asexuĂ©e doivent contenir une forte proportion de compost et Ă©galement de gueule de bois ou de tourbe mĂ©langĂ©e Ă  du sable grossier ou de la perlite. Cela garantit une bonne rĂ©tention d’eau et une structure lâche qui favorisera la croissance facile des premières radicelles.

Photo: arkansas.pe4life.org

Vous pourriez Ă©galement aimer...