Arbres

Les palmiers

Les palmiers, √©galement appel√©s palmiers, appartiennent √† la famille des Arecaceae ou Palmae, et √† l’ordre des Espadicifloras (principes). Ce sont des plantes arboricoles ou arbustives de la classe des monocotyl√©dones ligneuses et p√©rennes, g√©n√©ralement non ramifi√©es. Il compte plus de 200 genres et plus de 2 500 esp√®ces, principalement des r√©gions tropicales et subtropicales.

Dans le monde, il existe plusieurs jardins botaniques sp√©cialis√©s dans les palmiers appel√©s palmetum ou palmares. Les plus importants se trouvent √† Sumatra et √† Born√©o, dans les pays d’Am√©rique centrale et du Sud (Argentine, Br√©sil, Venezuela, Cuba, P√©rou, √Čquateur), ils se retrouvent √©galement dans des endroits en Afrique et en Malaisie, et en Europe; entre autres.

Concernant ses caractéristiques on peut citer:
Tige, tige, stipe ou stipe: ils ont g√©n√©ralement une seule tige √©lanc√©e, rarement ramifi√©e, et peuvent √™tre plus ou moins longs, fins ou robustes, lisses ou rugueux, recouverts de fibres, d’√©pines, etc. Chez tr√®s peu d’esp√®ces, il reste sous terre, seules les feuilles et les inflorescences √©mergent.
Certaines esp√®ces sont grimpantes et leurs tiges minces sont pourvues d’√©pines qui les aident √† s’√©lever. Normalement, les esp√®ces dont les tiges mesurent de 24 m√®tres de haut √† 60 m√®tres se d√©marquent. Les stipes les plus minces connus ont un diam√®tre compris entre 5 et 25 cm, et le plus √©pais peut mesurer jusqu’√† 2 m√®tres.
Les plus jeunes palmiers d√©veloppent leur bourgeon apical ou cŇďur de palmier et leur syst√®me racinaire au cours de leurs premi√®res ann√©es, lib√©rant des feuilles de plus en plus grandes, et ce n’est que lorsqu’ils ont acquis leur √©paisseur finale ou presque d√©finitive qu’ils commencent √† cro√ģtre en hauteur, en maintenant toujours un diam√®tre constant √† le long de toute la tige. Les palmiers qui d√©tachent facilement la feuille laissent une cicatrice ou un anneau √† son point d’union avec la tige. Dans d’autres cas, les feuilles s√®ches pendent de la tige pendant longtemps et dans d’autres, elles ont les restes de gaines foliaires en spirale et ont m√™me des racines a√©riennes.

La racine: le syst√®me racinaire des palmiers est tr√®s fascicul√©. La racine issue de la radicule meurt bient√īt et est remplac√©e par de nombreuses autres √©mises dans la partie inf√©rieure de la tige. Les racines sont √† peine ramifi√©es et ne s’√©paississent pas avec le temps. Lorsque les racines meurent, elles sont remplac√©es par de nouvelles.

Les feuilles: ils peuvent être pennés, crénelés et même bipennés. Ils sont disposés en spirale et très proches les uns des autres, formant un panache ou une rosette au sommet de la tige. La base de la gousse est de forme cylindrique et présente de grandes différences selon les espèces. Chez certaines espèces le tronc se termine par une sorte de pseudo-tronc supplémentaire, plus ou moins long, lisse, vert, brillant, formé par une gaine de feuilles, allongée, large, nervurée, fortement entrelacée.

Les fleurs: ils sont petits mais on les trouve en grand nombre et leur couleur peut √™tre blanche, cr√®me, jaune, verd√Ętre, lilas, etc., selon les esp√®ces. La fleur est compos√©e de trois s√©pales, trois p√©tales, six √©tamines et un ovaire tricarpell√© avec trois styles et leurs stigmates correspondants. La plupart des esp√®ces sont mono√Įques, avec des fleurs m√Ęles et femelles sur le m√™me arbre, parfois dans la m√™me inflorescence et parfois dans des inflorescences s√©par√©es. D’autres esp√®ces sont dio√Įques, chez quelques esp√®ces les fleurs sont hermaphrodites. Les fleurs sont regroup√©es en inflorescences, spadices de fleurs unisexu√©es, entour√©es de bract√©es appel√©es spathes. les inflorescences apparaissent √† l’aisselle des feuilles, bien qu’elles puissent aussi le faire dans la partie sup√©rieure de la tige en dessous ou au-dessus de la couronne. Les inflorescences peuvent √™tre simples ou ramifi√©es.

Les fruits: Ils se composent d’une baie ou d’une drupe, selon l’esp√®ce. Ils peuvent √™tre petits, moyens ou grands. L’√©picarpe varie en √©paisseur, en duret√© et en couleur selon les esp√®ces. Le m√©socarpe dans certains cas est charnu et comestible, et dans d’autres, il est tr√®s fibreux. Ils contiennent g√©n√©ralement une seule graine, mais parfois ils en ont deux ou trois.

Vous pourriez également aimer...