La culture de la clusia

La clusia, mamey sauvage ou copey, Clusia Major, est une plante semi-épiphyte originaire de la zone tropicale d’Amérique. C’est un arbre qui pousse naturellement sur les rochers ou sur d’autres arbres. Il a de grandes branches, des feuilles ovales coriaces et des fleurs délicatement parfumées rappelant les camélias. Les fleurs sont d’abord blanches jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent complètement et se tournent vers un ton rose.

la-culture-de-la-clusia-01

La clusia a besoin d’emplacements lumineux bien qu’elle tolère également une ombre partielle. Bien entendu, la température ambiante doit être supérieure à 18 ° C. Le sol sera riche, moelleux, meuble et bien drainé. Arrosez régulièrement en été et en périodes de sécheresse. En hiver, la fréquence de l’irrigation doit être réduite. Dans tous les cas, le sol doit être constamment humide mais sans la moindre trace d’engorgement.

le-culte-de-la-clusia-02

Tous les quinze jours, au printemps et en été, il sera conseillé d’ajouter un peu d’engrais à l’eau d’irrigation. La clusia fleurit abondamment au printemps, il est donc important de renforcer sa nutrition pendant cette saison.

le-culte-de-la-clusia-03

La clusia se reproduit par graines ou boutures. Les graines sont obtenues à partir des fruits que la plante produit après la floraison. Les deux méthodes, semences et boutures, seront effectuées au printemps. Pour les boutures, les branches qui n’ont pas de fleurs seront utilisées et elles seront placées dans un récipient avec substrat.

le-culte-de-la-clusia-04

Si nous cultivons la clusia dans un pot, nous devons la transplanter tous les 2-3 ans dans un récipient plus grand. Il faut faire attention aux insectes ravageurs qui peuvent attaquer facilement la plante et contrôler la chlorose, qui sera presque toujours causée par un arrosage excessif ou une mare d’eau dans le récipient.

Vous pourriez également aimer...