Fertilisation hivernale des rosiers

Pour que vos rosiers aient plus de vigueur, fleurissent davantage et présentent une moindre sensibilité aux maladies, il est temps de leur fournir des nutriments de bonne qualité. Le compost de fond a une action progressive et durable, enterré en hiver, il sera disponible pour le début de l’éveil végétatif des rosiers, puis il assurera sa nourriture au printemps et en été.

Fertilisation hivernale des rosiers1

Le choix d’un engrais organique a l’avantage de favoriser la prolifération des microorganismes dans le sol, qui après la digestion des nutriments permettent aux plantes de les assimiler. Pour les rosiers, les engrais organiques les plus appropriés, au moins dans cette phase, sont les cornes et sabots broyés et grillés et le phosphate naturel. Ces engrais ne présentent aucun risque de provoquer des brûlures aux racines et apportent une nutrition équilibrée, stimulent la croissance et la floraison. D’autre part, ils garantissent une meilleure santé des rosiers.

Lorsque la terre aura dégelé, nous retirerons temporairement la couche superficielle de terre, environ cinq centimètres de profondeur suffiront, qui recouvre les racines du rosier. Nous épandrons le compost là où nous avons enlevé le sol, une demi-poignée s’il s’agit de farine de corne et l’autre moitié s’il s’agit de phosphate naturel. Il n’est pas nécessaire d’ajouter plus de quantité. Passez au râteau pour incorporer le compost dans le sol et recouvrez-le avec le sol que nous avions enlevé au début. Le compost organique de cornes et de sabots broyés et grillés est riche en azote et en potassium.

Via: rustica.fr

Vous pourriez également aimer...