Fruits

Comment faire pousser la poire commune dans les jardins et les vergers

Les poiriers communs, scientifiquement connus sous le nom de Pyrus communis, sont des arbres fruitiers de la famille des rosacĂ©es. Son origine se situe en Europe de l’Est et en Asie Mineure. Dans ces rĂ©gions, il a Ă©tĂ© cultivĂ© depuis trois mille avant JĂ©sus-Christ et des vestiges archĂ©ologiques ont Ă©tĂ© trouvĂ©s qui le certifient.

Poire 1

Ce type de poire est Ă©galement connu sous le nom de poire europĂ©enne. C’est un arbre de taille moyenne qui peut atteindre une vingtaine de mĂštres de hauteur, bien qu’il reste gĂ©nĂ©ralement autour de cinq ou six mĂštres. Si les conditions ne sont pas dĂ©favorables, le poirier commun peut vivre quatre cents ans.

Le poirier a un tronc gris Ă©pais et craquelĂ©. Les branches, par contre, ont une Ă©corce lisse et subissent des changements de couleur, devenant vertes lorsqu’elles sont jeunes et devenant grises avec le temps. Sa racine est Ă©paisse et se dĂ©veloppe autour d’un axe central trĂšs dĂ©veloppĂ©. Cela permet Ă  l’arbre de bien s’ancrer au sol.

Poirier 2

Il fleurit une fois par an, produisant de petites fleurs blanches ou blanc rosĂ© qui donneront plus tard le fruit. Ses fruits sont appelĂ©s poires et sont trĂšs apprĂ©ciĂ©s pour la consommation domestique. Ils sont en forme de pommeau, de taille moyenne et de goĂ»t sucrĂ©. Cela le rend utilisĂ© dans la fabrication de desserts, confitures, conserves, gelĂ©es et mĂȘme liqueurs.

guide-jardinage-2014-08-31-47

Avant de planter un poirier commun dans notre jardin, nous devons prendre en compte les informations suivantes:

  • Il prĂ©fĂšre les climats tempĂ©rĂ©s et les tempĂ©ratures douces, bien qu’il soit capable de survivre Ă  la rigueur de l’hiver. Bien sĂ»r, il faut y porter une attention particuliĂšre au printemps car il peut succomber au gel.
  • Nous devons choisir un endroit oĂč notre arbre est en plein soleil.
  • Le sol doit ĂȘtre sableux, permĂ©able et sain. N’aime pas l’excĂšs d’humiditĂ© ou l’eau stagnante.
  • Il doit ĂȘtre payĂ© en apportant du fer car il a tendance Ă  souffrir d’une pĂ©nurie de ce nutriment.
  • Il se reproduit par graines et greffage, Ă©tant presque impossible Ă  faire par boutures. Les greffes sont gĂ©nĂ©ralement rĂ©alisĂ©es sur des bourgeons dormants du coing en automne.

Photos: intersemillas.es; commons.wikimedia.org

Vous pourriez Ă©galement aimer...