Apprenons-en plus sur Jatropha

En surfant sur le net, j’ai trouvé aujourd’hui un article à partager. Il s’agit d’un buisson appelé Jatropha. Il est utilisé pour fabriquer du biocarburant et ne convient pas à la consommation humaine.

Apprenons-en plus sur Jatropha

C’est une plante originaire d’Amérique qui s’est déjà répandue sur d’autres continents. Son marché n’est pas encore défini, mais lisons-en plus à ce sujet.

L’article commente ce qui suit:

Comme le figuier Juana de Ibarbourou, le jatropha est rugueux et laid et toutes ses branches sont grises. Mais, tout à coup, cet arbuste de la zone aride est devenu à la mode dans le monde et a commencé à marquer une époque depuis que son potentiel de production de biocarburant a été découvert. La plante vit et produit avec des pluies allant jusqu’à 300 millimètres par an. Autre avantage: il ne souffre pas de l’attaque des ravageurs.

Comme le maïs, le jatropha est originaire d’Amérique et contemporain d’autres cultures. La différence est que le jatropha n’est pas utilisé pour l’alimentation humaine ou animale et évite ainsi une concurrence féroce pour les prix, dont les conséquences sont encore difficiles à mesurer.

D’ailleurs, les premiers à détecter ses vertus ont été les constructeurs automobiles eux-mêmes, et parmi eux Chrysler qui a engagé Klaus Becker pour étudier l’espèce au cours des 15 dernières années. Le laboratoire Bayer s’est associé à un investissement de plusieurs millions de dollars dans le projet. En Israël, les firmes Galtem et Netafim sèment du jatropha dans l’espoir de briser l’hégémonie pétrolière.

Certaines entreprises de l’industrie aéronautique comme Air France, Japan Airlines et Virgin font voler leurs jets avec du biocarburant à base de jatropha. Et avant le déversement fatidique dans le golfe du Mexique, British Petroleum a été le pionnier de la production de biodiesel à partir de jatropha. Ils ont commencé par une plantation de 250 000 hectares en Afrique du Sud, en Inde et en Amérique centrale.

Le gouvernement mexicain a décidé de planter 100 000 hectares de l’espèce et la compagnie pétrolière chinoise CNOOC a installé une usine dans la province de Hainan pour le biodiesel de jatropha. Les Coréens le cultivent à grande échelle aux Philippines et les Indiens ont annoncé qu’ils planteraient des millions d’hectares en 2012.

Sa graine est originaire d’Amérique centrale. Le jatropha a été introduit en Asie et en Afrique par les marchands portugais comme plante pour faire des clôtures.

Les graines contiennent une huile non comestible qui peut être transformée en biodiesel.

Du poids total de la graine de jatropha, 37% est de l’huile, par conséquent, on estime que 3 000 kilos de graines donneront un total de 1 000 kilos d’huile.

En Espagne et en Italie, l’huile de jatropha était commercialisée à 400 euros la tonne. Mais il n’y a pas encore de marché défini dans le monde, ni de prix établi pour le jatropha et ses dérivés, donc sa commercialisation se fait par le bouche à oreille.

Une note intéressante qui nous permet d’en savoir plus sur ce buisson, n’est-ce pas?

Source: clarin

Vous pourriez également aimer...