15 plantes très résistantes

Ces 15 plantes que nous allons citer aujourd’hui se caractérisent par leur capacité particulière de résistance, que ce soit à des climats plus « extrêmes », au manque d’eau ou à la résistance aux maladies et ravageurs. Le fait que nous les étiquetions comme résistants ne signifie pas qu’ils ne nécessitent aucun soin ou attention. Il est toujours conseillé de connaître les besoins particuliers de chaque plante en ce qui concerne le type de sol, l’irrigation et les ravageurs qui l’affectent. De cette façon, nous les ferons pousser en bonne santé et rester vigoureux.

TOUJOURS (Heichrysum stoechas)

Il s’agit d’une plante médicinale pérenne, à tiges allongées, dressées ou couchées, de 40 ou 50 cm de long et qui nécessite peu de soins. Son attrait réside avant tout dans les fleurs, têtes groupées de jaune d’or et toujours vivantes qui apparaissent en été mais peuvent rester sèches pendant longtemps.

ASTERISCUS (Asteriscus maritimus)

Comme son nom l’indique, cette plante d’origine méditerranéenne aime les milieux maritimes ou proches de la mer, sans être affectée par le séchage des vents salés. Il peut être cultivé dans des endroits secs et ensoleillés. Sa rusticité lui permet de s’acclimater à des environnements plus continentaux, où il ne craint que les fortes gelées. Compte tenu de sa croissance limitée, qui varie de 15 à 20 cm de hauteur, il est fortement recommandé pour les petits espaces, pots ou rocailles. À la fin du printemps, il forme un grand nombre de fleurs dorées sur des tiges courtes, semblables à des marguerites, sur fond de feuilles velues grisâtres.

ACANTH (Acanthus mollis)

Cette plante herbacée d’un peu plus d’un mètre de hauteur développe de grandes feuilles persistantes brillantes, qui ont été immortalisées dans les chapiteaux classiques. Les fleurs, en forme de longs épis dressés, apparaissent entre le printemps et l’été. Tout ce qu’il faut, c’est un arrosage fréquent et régulier, surtout pendant la saison la plus chaude.

LAVANDE (Lavandula angustifolia)

Originaire des pays méditerranéens, on le retrouve dans sa sauce dans les conditions typiques de ce climat, avec des étés chauds et secs. Les principales vertus résident dans son arôme et la beauté de ses inflorescences violettes, auxquelles il faut ajouter sa rusticité, son adaptation à la terre ferme en plein soleil et sa capacité à se passer d’arrosage.

GÉRANIUM (Pelargonium peltatum)

C’était une plante considérée comme presque infaillible jusqu’à il y a quelques années, elle a commencé à être attaquée par les larves d’une chenille vorace d’Afrique. Cependant, elle a toujours son charme en tant que plante domestique par excellence, avec des variétés infinies. Il peut être facilement multiplié par des boutures obtenues au printemps ou à la fin de l’été. Dans les périodes les plus chaudes, il doit être arrosé régulièrement, tandis qu’en hiver, l’approvisionnement en eau doit être réduit au minimum.

ADELFA (Nerium oleander)

Il allie polyvalence et résistance. Le laurier-rose se comporte aussi bien dans les jardins avec beaucoup d’eau que dans ceux pratiquement sans eau; dans les lieux exposés à la pollution urbaine et dans les zones pratiquement naturalisées. Il résiste même assez bien aux hivers froids, bien qu’il préfère les environnements plus chauds, en plein soleil. La floraison de cet arbuste est un événement en été, quand il devient rouge, rose ou blanc.

SANTOLINA (Santolina chamaecyparissus)

Les minuscules feuilles de cet arbuste d’un demi-mètre de haut sont très aromatiques. Ses fleurs, petites têtes jaunes, apparaissent en été. S’il est planté en grands groupes, il peut former des couvertures denses. Il est également utilisé pour former des haies qui entourent des carrés de plantation. Il aime les conditions difficiles et pousse bien sur les sols poreux et en plein soleil. En automne, c’est le moment idéal pour le tailler, provoquant ainsi son renouvellement.

ROMARIN (Rosmarinus officinalis)

Le romarin fait partie de ces plantes qui n’ont guère besoin d’aide pour prospérer dans un jardin. Ses feuilles sont très aromatiques et les fleurs bleues apparaissent pratiquement toute l’année. Il pousse très bien dans les sols ensoleillés, pauvres et sableux. Pour favoriser sa ramification et l’empêcher de développer des tiges très ligneuses, il est conseillé de le tailler chaque année par le bas, bien qu’il puisse également être autorisé à pousser librement, dans ce cas il peut atteindre 1 ou 2 m de hauteur.

DONDIEGO DE NUIT (Mirabilis jalapa)

Ses fleurs d’été – blanches, jaunes, rouges ou avec différentes nuances de couleurs marbrées – sont en forme de trompette. Ils s’ouvrent au début de l’été dès le coucher du soleil, restent ouverts et exhalent un agréable parfum jusqu’à l’aube. Pour cette caractéristique, il est également appelé «beau la nuit». Cette plante herbacée, qui forme des peuplements épais de 1 à 1,5 m de haut, se multiplie très facilement par graines et pousse sans problème sur un sol de jardin normal bien fertilisé. Il préfère une exposition ensoleillée et chaude, même s’il doit être arrosé périodiquement en été, car il perd beaucoup d’eau à travers son feuillage dense. Il pousse parfaitement dans les environnements côtiers affectés par les vents salins.

Chardon (Cynara cardunculus)

Les chardons méritent également leur place dans le jardin. La beauté de ses fleurs est aussi appréciable que celle d’autres plantes mieux estimées. C’est une plante qui résiste bien au gel, bien qu’elle préfère les endroits chauds. Il se propage par graines ou pousses de meuniers qui apparaissent à côté de la plante mère au printemps.

Lierre (Hedera helix)

En tant que plante de couverture ou de revêtement de murs ou de treillis à l’ombre, elle est l’une des plus utilisées pour sa facilité de saisie grâce à ses racines aériennes. Les feuilles sont persistantes, d’une couleur verte intense, bien qu’il existe des variétés teintées de jaune pâle. Elle peut être multipliée par boutures au printemps, s’enracinant sans aucun problème.

ORIENTAL POPPY (Papaver rhoeas)

Les plantes annuelles ne causent guère de problèmes dans le jardin car leur durée de vie est si courte: elles ont à peine le temps de fleurir et de former les graines, qui, espérons-le, germeront la saison prochaine. Les fleurs, composées de quatre pétales rouge écarlate d’aspect froissé, durent un peu plus d’une journée. Il admet à la fois le plein soleil et l’ombre partielle, se développant parfaitement dans les sols pauvres et secs. Il couvre une grande partie des champs espagnols pendant l’été.

ROSAL (Rosa canina)

Le rosier occuperait l’une des premières positions parmi les plantes les moins exigeantes. Il s’adapte à tous les types de terrains, bien qu’il apprécie les terrains bien fertilisés et exposés au soleil. Les rosiers sauvages comme Rosa canina sont encore mieux préparés pour résister aux climats rigoureux et au manque de soins, c’est pourquoi ils sont souvent utilisés comme base pour greffer d’autres variétés avec des fleurs plus spectaculaires. Il se multiplie par boutures semi-ligneuses.

CLOCHES (Ipomea purpurea)

C’est une plante grimpante vivace ou annuelle, selon la sévérité du climat. Il pousse en plein soleil, couvrant en peu de temps tout type de surface horizontale ou verticale. Il n’a pas d’exigences particulières en matière de sol, mais il apprécie les arrosages fréquents pendant la saison estivale. Les fleurs apparaissent entre l’été et l’automne et sont violettes, bien qu’il existe d’autres espèces apparentées aux tons bleus, blancs ou rouges. Il est facile de les multiplier par graines.

ANTEMIS (Anthemis tinctoria)

Cette plante herbacée vivace aux feuilles profondément divisées mesure généralement un peu plus d’un demi-mètre de hauteur. Il forme des boules denses pleines de fleurs blanches comme des marguerites. Il doit être situé dans des endroits très ensoleillés sur un terrain bien drainé. Couper les fleurs fanées peut prolonger la période de floraison, qui commence à l’automne. Lorsqu’il est terminé, il est taillé jusqu’à la base pour favoriser la formation de nouvelles pousses.

Vous pourriez également aimer...