10 erreurs courantes dans la culture aromatique

Cultiver notre propre jardin d’herbes aromatiques nous donnera une énorme satisfaction, surtout par rapport à l’effort et à l’investissement qu’il nécessite. Peu de cultures sont aussi faciles et agréables, nous n’avons même pas besoin d’un jardin car nous pouvons faire pousser des herbes aromatiques dans n’importe quel coin lumineux de la maison. Une jardinière ou quelques pots et nous aurons assez de contribution pour animer et égayer nos plats avec un bon assortiment d’aromates.

Herbes aromatiques 1

Mais les jardiniers débutants font généralement des erreurs, très faciles à corriger par contre, qui conduisent souvent à l’échec et au découragement. Nous allons voir ci-dessous les dix erreurs les plus courantes dans ce type de cultivation.

1.- Culture à partir de graines.

Une erreur très courante est de vouloir faire pousser notre premier jardin aromatique en achetant quelques sachets de graines. Chaque enveloppe contient de nombreuses graines, trop pour nos besoins et nécessitent des connaissances que nous n’avons normalement pas. Il est plus cher d’acheter les plants en pépinière et ainsi assurer le succès du démarrage.

2.- Mauvais choix d’espèces à cultiver.

La première herbe aromatique que nous devons cultiver est le basilic car avec elle nous allons apprendre nos premières armes en la matière. C’est une plante qui pousse rapidement et qui est facile à cultiver. C’est aussi une plante très sensible au manque d’eau, elle se flétrit immédiatement, on s’habituera donc à arroser régulièrement. Lorsque nous aurons notre jardin aromatique, le basilic sera un bon indicateur du manque d’irrigation.

3.- Arrosez les aromates comme s’il s’agissait de plantes d’intérieur.

L’emplacement n’implique pas que les plantes ont les mêmes besoins. Les plantes d’intérieur nécessitent généralement peu d’arrosage, une fois par semaine au maximum, par contre les plantes aromatiques nous obligeront à être plus conscients et à les arroser plus régulièrement.

4.- Ne coupez pas à temps.

C’est une erreur très logique, nous avons notre basilic si beau et qui aurait pensé que ce qu’il fallait faire, c’était faire une coupe agressive pour que la plante germe par les côtés. Lorsqu’elle dépasse 7,5 ou 10 cm il faut effectuer cette taille pour faciliter le développement du feuillage de la plante, ce qui est après tout ce qui nous intéresse.

5.- Coupez les feuilles en bas.

Il ne faut même pas toucher ces feuilles, ce sont elles qui nourrissent la plante et la rendent saine et forte. Nous couperons pour l’usage que nous avons toujours besoin des feuilles tendres de la partie supérieure de la plante.

Herbes aromatiques 2

6.- Laissez les plantes fleurir.

Nous avons besoin de feuilles et non de fleurs. De plus, lorsque les plantes fleurissent, elles cessent de produire du feuillage qui, comme je l’ai déjà dit, est ce que nous voulons et avons besoin.

7.- Utiliser un substrat sans nutriments.

Les herbes aromatiques ont besoin d’un riche support pour se développer correctement. Ne pensons pas que puisqu’elles sont petites et ne doivent pas porter de fruits, elles n’ont pas besoin de nourriture. Le marc de café, le compost ou le compost organique sont les engrais que nous devons utiliser.

10-erreurs-courantes-dans-la-culture-aromatique-03

8.- Se limiter excessivement.

Une fois que nous avons un peu d’expérience avec le basilic, il ne faut pas rester coincé. Nous devons progresser et cultiver de nouvelles espèces pour que notre nouvelle passion soit alimentée par le défi de cultiver nos espèces aromatiques. Après le basilic, nous devons élargir nos horizons avec l’origan, le romarin, la menthe et le thym.

9.- Ne lisez pas les étiquettes.

Gardez à l’esprit que certaines espèces que nous connaissons avec son nom générique comme la menthe ont quelques variétés et elles ne sont pas toutes identiques ou ont les mêmes besoins. La même chose se produit avec l’origan, nous avons la variété méditerranéenne, plus classique, et la variété mexicaine qui se marie très bien avec les plats épicés.

10.- Ne pas contrôler la croissance de certaines plantes cultivées dans le sol.

Si nous cultivons en pleine terre certaines de ces herbes aromatiques peuvent devenir, si nous n’y remédions pas, des plantes envahissantes qui peuvent envahir un bon bout de jardin. Il faut bien s’en informer et limiter la croissance des espèces envahissantes en les cultivant en pot puis en les enterrant dans le sol.

Herbes aromatiques 3

Vous pourriez également aimer...