Prêle

Equisetum arvense

La prêle ou "queue de cheval" fait partie du même ordre que les fougères. La prêle existait déjà au temps de la préhistoire, il y a 250 millions d’années.

On peut trouver la prêle en bord de route, dans les fossés, sur des terrains en friches, dans des sols acides et sablonneux, même en forêt.

Prêle

La prêle dispense ses propriétés thérapeutiques aux hydropiques et aux malades des reins.

On peut aussi soigner les plaies et les panaris avec des compresses faites d’une décoction de prêles.

Cette plante est un excellent hémostatique en cas de saignements de nez.

Prêle

C’est donc un végétal fort précieux, mais il faut le renouveler chaque année, car, avec le temps, il perd de ses vertus.

Dans le jardin, pour lutter contre les maladies des plantes :
- Décoction de prêle : 1,2 kg de prêle ( 200 g de plante sèche conservée dans des sacs en papier) pour 12 litres d’eau. Laisser macérer pendant une journée et faire bouillir 15 minutes. Couvrir et laisser refroidir puis filtrer. Après dilution dans 3 fois son volume d’eau, pulvériser préventivement tous les 15 jours contre les maladies cryptogamiques (mildiou, moniliose, oïdium, rouille, maladie des taches noires,...).


Commentaires