Astuces en jardinage [1er-jardin.com]
Accueil du site > METHODES DE MULTIPLICATION DES PLANTES > Le greffage > La greffe en fente

La greffe en fente

Il s’agit d’une greffe terminale, c’est à dire qu’elle se pratique à l’extrémité d’un rameau après avoir rabattu le porte-greffe à l’endroit souhaité pour l’assemblage.

La greffe en fente s’effectue en avril-mai, voire en août-septembre, pour les arbres à fruits à noyau. Sont greffées en fente les plantes dont l’écusson n’a pas repris. Dans ce cas, on laisse le porte-greffe se développer pendant un an pour qu’il soit suffisamment étoffé. Les sujets qui reçoivent une greffe en fente doivent mesurer entre 2 et 3 cm de diamètre.
 Les greffes en fente sont très pratiquées sur les arbres fruitiers haute-tige pour lesquels on greffe d’abord en écusson un intermédiaire destiné à former un tronc bien droit. Les agrumes, les rosiers tiges et pleureurs, la glycine et le hêtre sont également souvent greffés selon cette méthode.

La méthode
 Le planning des greffes en fente doit être soigneusement préparé. Il faut conserver en hiver des rameaux-greffons et les laisser en jauge jusqu’au printemps.

greffons en jauge

Une quinzaine de jours avant la date présumée de la greffe, le porte-greffe est rabattu au sécateur à hauteur voulue. Il est souvent nécessaire d’utiliser un ébrancheur, sécateur à deux mains, pour que la coupe soit bien nette et aussi horizontale que possible.

JPG - 17.9 ko
un crayon sert de petit coin de bois

 L’opération de greffage débute par la fente verticale du sujet en son centre, sur 4 à 5 cm de longueur environ. Il faut utiliser une serpette de jardinier et s’aider d’un maillet de bois pour faire pénétrer la lame dans les sujets les plus coriaces. Il est primordial d’opérer délicatement de manière à ne pas éclater les tissus. Dans le cas où la coupe aurait été difficile, il faut maintenir la fente écartée au moyen d’un petit coin de bois.
 Le greffon est prélevé dans la partie médiane des rameaux enjaugés. Il doit présenter des yeux bien développés et sains. La partie inférieure du greffon sera taillée en biseau, de part et d’autre d’un œil, sur environ 3 cm de longueur. Le biseau doit être assez fin, car il ne faut pas agrandir exagérément la fente du sujet.
 Un greffon moyen comporte 3 yeux viables, y compris celui de la base. La pousse mesure donc 5 à 7 cm en moyenne. L’assemblage consiste à infiltrer le biseau du greffon dans la fente du sujet. Les écorces doivent obligatoirement coïncider, pour faire correspondre le cambium du greffon avec celui du porte-greffe. Le greffon sera enfoncé jusqu’à ce que l’œil situé à la base du biseau se retrouve au niveau supérieur du porte-greffe. Pour une greffe en fente simple, il suffit de poser un seul greffon, mais si le diamètre du porte-greffe le permet, on peut placer deux greffons ; c’est la greffe en fente double.
 Une fois l’assemblage réalisé, il est indispensable de ligaturer fermement pour que la fente se résorbe au mieux. Un greffage réussi met en contact le plus intimement possible les deux plantes. Pour les petites greffes en fente simple, on utilisera du raphia ; pour les greffes en fente double, on préférera la ficelle de coton qui permet une traction plus vigoureuse. Toutes les parties mises à vif seront ensuite engluées avec du mastic à greffer qu’il convient d’appliquer tout le long de la fente et à l’extrémité supérieure du greffon.

JPG - 7.9 ko
Protection et perchoir pour les oiseaux

Conseil
 Pour que la ligature au raphia soit efficace, il est bon de faire tremper la fibre dans l’eau pendant une heure environ, ce qui leur permet de se déployer. On obtient ainsi une véritable bande végétale d’application très facile.
 Quand le greffon a un gros diamètre, il est bon de prévoir un épaulement à sa partie supérieure. L’épaulement consiste en une coupe horizontale réalisée dans le biseau, de manière que le greffon puisse venir s’asseoir sur le plateau de coupe du sujet sans l’écarter exagérément.

La greffe en fente

La reprise
 Elle s’effectue dans les deux mois suivant l’assemblage et se manifeste par le gonflement des yeux du greffon, surtout celui situé à la base, puis par le développement des jeunes pousses. Lorsque la greffe en fente double a réussi, mieux vaut ne conserver qu’un seul greffon, de préférence le plus vigoureux. L’autre sera rabattu au ras du porte-greffe. Il est très important de veiller à la bonne solidité de l’assemblage. Si le mastic se fissure superficiellement, il ne faut pas hésiter à rajouter une nouvelle couche pour consolider l’ensemble. Toutes le pousses latérales qui se développeront sur le porte-greffe seront ébourgeonnées.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP