La fontaine.


L’eau est un élément essentiel au jardin. On la trouve mise en valeur dans les bassins, les puits, les fontaines.

La beauté indéniable de certains puits fait que tout le monde veut en posséder. Certains utilisateurs importent dans leur jardin un puits ancien, souvent très beau, mais déplacé dans la région concernée.
- Qu’on le construise, qu’on le restaure ou qu’on l’importe, le puits s’accordera avec le style régional.
- L’emplacement du puits variera en fonction des veines d’eau. Quel que soit le site choisi, on le mettra en valeur en le dégageant et en lui réservant un espace libre. On peut discrètement en garnir la margelle, ou le centre s’il est couvert, de potées fleuries. Le toit, s’il existe, peut aussi accueillir une plante grimpante légère.

le puits

La fontaine, d’une origine presque aussi ancienne que le puits au jardin, pose les mêmes problèmes esthétiques : choix du bon style et surtout emplacement, car l’eau y est amenée par des canalisations. Il ne faut donc pas disposer la fontaine, quelle que soit son importance, dans un lieu négligé et la mettant peu en valeur, ni, à l’inverse, la placer de manière à ce qu’elle concurrence un autre point fort, plate-bande ou massif. Elle gagnera à être annoncée par un cadre approprié, celui-ci peut être minéral ou végétal. Il peut s’agir d’une croisée d’allées ou d’un mur, d’une haie basse ou d’un berceau de verdure (mousses, fougères...).
- Si l’on ne dispose pas d’une source, on devra avoir recours à l’eau de ville. Celle-ci étant coûteuse, on préfère utiliser les pompes à circuit fermé. L’eau évaporée est remplacée régulièrement, mais il s’en perd beaucoup moins qu’en circulation libre. Le défaut du système fermé est d’être assez vulnérable à la pollution due aux poussières et aux algues. On veillera donc à installer un système de filtrage efficace, en demandant des garanties aux fournisseurs. Les algues peuvent être éliminées par des produits spécifiques, mais ceux-ci interdisent la présence de poissons et de plantes dans la fontaine.

le bassin et sa fontaine

La piscine, espace de jeu lié au jardin, la piscine s’intègre rarement bien au paysage.
- La piscine en "dur" sera aussi sobre que possible et masquée au maximum. On la borde de buissons bas, de haies, de plantes vivaces si on le souhaite, toujours à une certaine distance du bord pour pouvoir circuler à l’aise autour du bassin. On ne plante jamais d’arbres élevés, même persistants, à proximité, tant pour éviter une ombre extrême que les chutes de feuilles ou d’aiguilles indésirables dans l’eau. Bien qu’il soit tentant de la border d’herbe, cette solution est peu souhaitable, car l’herbe mouillée est très glissante. En outre, on en emporte toujours dans le bassin en y plongeant.

Piscine hors sol

- Les piscines démontables ont un prix de revient bien moindre, et leurs dimensions, très variables, permettent de les installer dans tous les jardins. L’emplacement sera parfaitement plat. On évitera de la placer sur du gazon qui pourrirait en quelques jours. On réservera une zone de terre battue, dalles ou graviers, qu’on entourera de buissons tant pour masquer les bords de la piscine en été que pour agrémenter la zone devenue vide en hiver.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique