Le marcottage


Le marcottage consiste à faire produire des racines à une branche encore reliée à la plante mère et donc à devenir auto-suffisante.

Il existe deux type de marcottages : le marcottage aérien que l’on effectue généralement au printemps, et le marcottage en terre, que l’on fait en été.

JPEG - 13 ko
Entaille de la tige à marcotter

Pour le marcottage aérien, choisissez une tige rigide et découpez un anneau d’écorce d’1cm environ. Il est bon de saupoudrer la partie mise à nue d’une hormone de bouturage avant de l’entourer d’une bonne couche de mousse humide enfermée dans un film plastique, maintenu à la tige par des liens en bas et en haut.

JPEG - 31.5 ko
marcotte aérienne avec manchon

Au bout de plusieurs mois, des racines apparaîtront sous le film. Coupez alors cette marcotte sous les racines et plantez-la dans un mélange sable-terreau.

Marcotte en terre

En ce qui concerne le marcottage en terre, c’est plus simple. Choisissez un rameau bas vigoureux, enlever les feuilles et incisez très légèrement la partie où vous voulez avoir des racines. une fois la branche préparée, couchez-la dans un trou réalisé à coté du plant et bloquez la à l’aide d’un crochet en fil de fer. Recouvrez cette branche avec un mélange sable-terreau. Il faut 6 mois à 1 an avant de pouvoir séparer ce nouveau plant.

JPEG - 18.5 ko
Marcotte en pot plastique

Astuce proposée par Siretas Frank
- Pour les marcottes en terre , il est avantageux de les maintenir grâce à un pot large, genre coupe, rempli de gravillons laissant passer la pluie et l’arrosage, protégeant de la sécheresse et ayant un effet paillage anti herbe, la tranquilité des petites racines fragiles est assurée jusqu’au sevrage.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique