Dégâts sur les feuilles.

Principaux nuisibles sur les plantes.

Liste des symptômes observés sur les feuilles des plantes, conseils et solutions pour lutter contre le mal.

-Feuilles décolorées avec de très nombreuses piqûres minuscules, dessèchement.

JPEG - 5.1 ko
piqûres d’acariens sur les feuilles
  • araignées rouges ou jaunes, acariens.
    • c’est très grave.
  • pulvériser tous les quinze jours, de mai à septembre quand il fait chaud et sec, avec des acaricides spécifiques à base de Dicofol. Faire un traitement en hiver pour détruire les œufs.
  • les plantes sensibles sont les arbres fruitiers, vignes, conifères (surtout les sapins bleus), rosiers, dahlias, fraisiers...

-Invasion de petits insectes blancs de 3 à 4 mm de longueur. La plante devient collante et ne pousse plus.

aleurodes

  • Mouches blanches, Aleurodes, qui s’envolent au moindre mouvement de la feuille.
    • c’est moyen à grave.
  • Ce si petit animal devient redoutable si on ne l’élimine pas rapidement.
  • pulvériser dès l’apparition des premiers insectes, avec des insecticides polyvalents, à base de pyréthrinoïdes de synthèse, à renouveler une fois par semaine pour éliminer les larves (plates, ovales et écailleuses) au fur et à mesure de leur apparition. Mieux vaut parfois éliminer les plantes les plus atteintes en les brûlant.
  • La couleur jaune attire irrésistiblement les aleurodes. Placer des plaquettes jaunes couvertes de glu au-dessus des cultures et semis. Les insectes viendront s’y coller (vente en jardineries)
  • Toutes les cultures sous abri et notamment en serre sont sensibles aux aleurodes.
  • En prévention, on associe des capucines aux cultures sensibles (chou, tomate, haricot)
  • Astuce : En serre ou véranda, faire une mini-fumigation près du plant infesté avec des feuilles de chêne : jeter une grosse poignée de feuilles de chêne presque sèches dans un gros pot de fleur en terre cuite placé sur une soucoupe également en terre cuite. poser le tout sur un matériau ne craignant pas la chaleur (sol, tablette en fer ...). Mettre le feu aux feuilles en calfeutrant bien les ouvertures et arrivées d’air de la serre, laisser brûler pendant 30 minutes au moins en rajoutant des feuilles si nécessaire. La fumée âcre qui se dégage élimine non seulement les aleurodes mais aussi bon nombre de parasites.
    - En serre uniquement, on peut introduire Encarsia formosa, le parasite tueur de l’aleurode : pour qu’Encarsia se développe plus rapidement que l’aleurode et en vienne à bout , il faut des conditions optimales d’élevage (chaleur, lumière et humidité).

- 

Feuillage dévoré, troué, rongé, parfois jusqu’aux nervures. Des chenilles de couleurs différentes se regroupent dans les feuilles

.

JPEG - 8.4 ko
endolomyia aethiops
  • Chenilles (cheimatobie, tenthrède, bombyx, processionnaire, piéride...)
    • ça peut être bénin à catastrophique.
  • pulvériser préventivement à l’apparition des feuilles, puis curativement dès les premiers dégâts avec des insecticides de contact type lindane ou le produit biologique "Bactospéine" à base de Bacillus thuringiensis. Si les traitements préventifs au printemps sont bien faits, il est rarement utile d’effectuer une intervention spécifique.
  • les plantes à surveiller sont:les pins, arbres fruitiers, rosiers ainsi que tous les arbustes à feuilles tendres, choux, radis et navets.
  • Le thym éloigne la péride du chou

Pustules brunes ou marron clair ou farineuses, voire presque laineuses sous les feuilles. La plante devient collante et cesse de croître. Chutes de feuilles importantes

.
Cochenille

  • Cochenilles.
    • C’est assez grave.
  • Nettoyage annuel des plantes en début d’attaque ; 2 pulvérisations à 30 minutes d’intervalle, puis traitement d’entretien chaque semaine pendant un mois, avec des insecticides huileux à base d’huile de paraffine et de malathion. Utiliser un coton-tige imbibé de bière, de pétrole ou de vinaigre pour décoller manuellement les cochenilles.
  • Les plantes sensibles : agrumes, palmiers, hortensias, lauriers-roses, arbres fruitiers, plantes grasses, lauriers-palmes...

De gros insectes volants dévorent les feuilles

.

hanneton ver blanc

  • Hanneton.
    • Parfois très grave.
  • Pulvérisations d’insecticides de contact (lindane, carbaryl, malathion, pyréthrinoïdes de synthèse) lors de la formation des groupes. Lutte contre les larves (vers blancs). Les attaques sont cycliques et reviennent tous les trois ans. Traiter surtout le sol pendant cette période.
  • Les arbres sont attaqués : chênes, érables, marronniers, hêtres, tilleuls.
  • Pour prévenir les dégats des vers blancs ou gris, planter de la tanaisie entre les cultures.

Feuilles trouées et rongées portant des traces de mucus blanc

limace rouge

  • Limaces et escargots.
    • C’est grave à très grave.
  • Ramassage systématique des gastéropodes, piégeages, appâts empoisonnés ( métaldéhyde, mercaptodiméthur) à poser par temps doux et humide. Utiliser un produit contenant un répulsif pour chiens et chats.
  • Attention aux salades, plantes de rocaille, jeunes plantes de semis, choux et bulbeuses.
  • Pour éloigner les limaces, rien de tel que le purin de limace. Cette préparation peu ragoûtante est très efficace : faire une bonne récolte de limaces à laquelle on rajoute du gros sel. Laisser dégorger pendant quelques heures et filtrer. Diluer cette préparation dans un peu d’eau et pulvériser sur les végétaux à protéger.

Des colonies de petits insectes s’agglutinent sur les jeunes pousses. Les feuilles se recroquevillent et se boursouflent avec des teintes brun-rouge.

pucerons

  • Ce sont des pucerons.
    • C’est un mal moyen.
  • Pulvérisation toutes les trois semaines d’insecticides systémiques ou incorporation au sol de granulés insecticides ( diméthoate, disulfoton, pyréthrinoïdes, roténone) sur des plantes non comestibles. Suppression des colonies en coupant les rameaux envahis. Les granulés sont très pratiques, leur action dure deux mois. Il faut compter 8 à 10 jours avant que l’action soit efficace.
  • Surveiller particulièrement les rosiers, groseilliers, fèves, capucines, pommiers, pruniers, cerisiers ; beaucoup de plantes sont attaquées.
  • Le pyrèthre, utilisé dans de nombreux insecticides, est une plante qui, sur pied, éloigne naturellement les pucerons et la péride du chou.

Les feuilles se criblent de petits trous et ont des bords rongés. Forte odeur de punaise caractéristique.

punaise et arraignée rouge

  • ce sont des punaises.
    • c’est peu grave.
  • Traitements préventifs, polyvalents. Deux pulvérisations d’insecticides de contact (lindane, carbaryl, malathion) à dix jours d’intervalle dès les premiers dégâts. Les arbustes non taillés, les tas de bois et les zones non entretenues favorisent les invasions de punaises.
  • Les punaises vont sur les arbres fruitiers et d’ornement, choux, buddléias, hortensias, dahlias.

Les feuilles se décolorent en argenté. De minuscules insectes piqueurs de 1 mm, à la face inférieure. Apparition de fumagine.

Thrips

  • il s’agit de thirps
    • C’est moyen à grave.
  • Pulvérisations ou épandages sur le sol d’insecticides systémiques (diméthoate, disulfoton, bromophos, lindane) . La lutte contre les pucerons suffit le plus souvent à éliminer les thrips.
  • ils sont sur les glaïeuls, iris, soucis, dahlias, pois, palmiers, chrysanthèmes, troènes, viburnums.

Les feuilles des poireaux sont trouées

Teigne adulte au repos larve de la teigne

  • C’est la teigne.
    • C’est moyen.
  • Le papillon pond en mai une première fois et en juillet une deuxième fois. Il faut pulvériser les poireaux avec un insecticide polyvalent en mai et en juillet pour limiter les dégâts. On peut aussi arroser à la pomme d’arrosoir, avec de l’eau javelisée (200ml d’eau de Javel pour un arrosoir de 10 litres d’eau). Ce traitement ne doit pas être renouvelé trop souvent, car l’eau de Javel détruit la vie microbienne du sol.
    - La teigne s’intéresse essentiellement aux poireaux.

Commentaires

Logo de Pycris
jeudi 31 octobre 2013 à 00h06 - par  Pycris

Bonsoir mamiecoco,

Çà pourrait être le travail de chenilles ou limaces, ces dernières pullulent cette année et avec les températures douces que nous avons cet automne, elles sont encore bien actives : insecticide et antilimace.

Bonne chance !

Logo de mamiecoco
mardi 29 octobre 2013 à 17h42 - par  mamiecoco

bonjour ! ds mon jardin j’ai un problème (ttes les feuilles des rosiers ,pivoines ,chrysanthèmes ,se trouvent manger en dentelle sur les bords et en trou au
milieu ; je n’ai jamais trouvé les coupables ! l’hortensia aussi mais moindre !pourriez vous me dire de quoi il s’agit et comment le combattre ?merci

Logo de decaw
samedi 28 juillet 2012 à 10h55 - par  decaw

bonjour
j’ai aussi des problème , surtout depuis cette année avec les pinces-oreilles qui me dévorent mes dhalias et mes salades avant quelles arrivent à maturité
merci d’avance pour vos conseils