Chou

Brassica

Le genre brassica comprend notamment le chou, le navet et les plantes qui en sont proches parentes : chou de Bruxelles, chou-navet, etc.

- Le chou sauvage est une plante vivace. Les choux cultivés sont des plantes bisannuelles.

- Brassica crispa, ou chou frisé d’ornement, comme son nom l’indique, n’est pas destiné à la consommation en temps que légume.

- Voici le classement de nos choux au jardin :

1-choux pommés : Choux cabus (à feuilles lisses), choux de Milan (à feuilles cloquées), choux rouges.
- 2-choux verts (non pommés) : choux frisés.
- 3-choux de Bruxelles.
- 4-choux-fleurs.
- 5-choux navet.
- 6-choux raves.

JPEG - 34.3 ko
Chou brocoli

Les choux ont besoin d’une terre plutôt calcaire. En sol acide, si on ne fait pas un apport de chaux, ils restent petits et pomment mal. Épandre un engrais complet de fond au bêchage.

Les choux sont considérés comme feuillus. Ils succèdent aux oignons, haricots. Ils sont suivis de légumes racines sauf radis, navets dans les rotations pour l’assolement de la planche de légumes.

- Les choux se sèment d’abord en pépinière.
- Quand ils ont 4 à 5 cm de hauteur, on les repique une première fois toujours en pépinière. On obtient des plans bien pourvus en racines.
- Avant repiquage, éliminer les plants trop forts ou les choux qui sont borgnes, c’est à dire dont le bourgeon terminal a été attaqué par des parasites.
- Pour faciliter leur reprise en pleine terre, prélever un peu de terre avec les racines pour la transplantation. On peut aussi plonger les racines dans un mélange liquide de terre et de bouse de vache : ce pralinage dopera le plant, lui évitant dessèchement et soif.
- Épandre un peu de potasse et de phosphates au début de la reprise et biner régulièrement.

JPEG - 24.7 ko
chou rouge

Proverbe à prendre au sérieux : "Qui plante petits choux et gros poireaux récoltera bien plus beau" . Repiquer avant que le jeune plant ne montre sa septième feuille ; l’idéal est entre 3 et 5 feuilles.
- Enterrer les plants au maximum, quitte à enfouir les deux premières feuilles : de nouvelles racines se développeront sur les tiges enfouies.

JPEG - 21 ko
chou cabus

Choux pommés Brassica oleracea :
- Les choux pommés, choux sauvages originaires d’Europe occidentale ayant donné naissance à un grand nombre de variétés, regroupent les choux à feuilles lisses tels les choux cabus, les choux de Milan à feuilles cloquées, les choux à choucroute et les choux rouges.
- Les choux pommés se plaisent dans les régions maritimes à climat doux et humide et redoutent la sécheresse. Ils demandent une terre fraîche.
- Ils se récoltent toute l’année suivant la date de leur semis.

  • Choux de printemps : ce sont les variétés dénommées "hâtifs"ou "express". -Semés du 20 août au 10 septembre et mis en place fin octobre, ils sont récoltés à partir de mai.
    - Semés sous châssis en février et repiqués en mars, ils se récoltent à partir de juin.
  • Choux d’été et d’automne (y compris choux rouges) :
    - Semés de mars à avril, repiqués de mai à juin, ils sont récoltés à partir de juillet.
  • Choux d’hiver :
    - Semés en mai, repiqués en juillet, ils sont destinés à passer l’hiver pour être récoltés en cours d’hiver et au printemps.
    - Incliner les pommes des choux d’hiver face au nord pour éviter qu’elles n’éclatent en cas de gels et de dégels successifs. Choux verts
    - Ils se cultivent comme les choux pommés d’été.
JPEG - 36.2 ko
Chou de Bruxelles

Choux de Bruxelles Brassica oleracea var. Gemmifera :
- Le chou de Bruxelles se caractérise par une tige élevée, jusqu’à 1 m de haut et portant à l’aisselle des feuilles des bourgeons sous forme de petits jets.
- Les choux de Bruxelles acceptent à peu près tous les types de sols, mais ils préfèrent les vieilles fumures.
- Semer et repiquer en même temps que les choux pommés d’été. Distance entre les plants repiqué : 70 cm . Trop serrés, les pommes se forment mal.
- Pour activer la formation des pommes, on coupe le haut de la tige fin octobre, au stade adulte des plants. Ne procéder ainsi que pour quelques pieds. En coupant toutes les têtes, on risquerait de voir s’ouvrir toutes les pommes avant d’avoir pu les cueillir. Éviter cette technique sur les variétés tardives, car cela fragilise la plante.
- Les choux de Bruxelles restent l’hiver en terre sans protection. Ils sont meilleurs au goût s’ils sont récoltés après le début des gelées.

JPEG - 46.8 ko
chou fleur

Choux fleurs Brassica oleracea var. Bothrytis :
- A la différence du chou brocoli, plante bisannuelle, le chou-fleur est une plante annuelle dont la production a lieu l’année même du semis.
- Le secret d’une belle récolte tient dans l’arrosage suivi. Si la sécheresse provoque un arrêt de la végétation, la récolte est compromise.
- Le choux-fleur demande une terre riche en humus.

  • Choux brocolis :
    - Semés en mai-juin en pépinière, mis en place en juillet-août en les écartant de 80 cm, ils passent l’hiver sur place et sont récoltés en avril-mai suivant. La réussite est aléatoire si l’hiver est rigoureux.
  • Choux-fleur proprement dits :
    - Semés en avril, en pépinière ou en châssis, et mis en place en juin, ils sont récoltés à l’automne.
    - Pour éviter le jaunissement de la fleur en été, casser 2 ou 3 feuilles et les rabattre sur la fleur bien blanche.

chou rave

Choux-raves Brassica oleracea Caulorapa :
- Le chou-rave se distingue par une tige qui se renfle à la base, formant une boule sur laquelle naissent des feuilles. Pour être de bonne qualité, ses pommes riches en vitamines et en sels minéraux, doivent être consommés jeunes, environ deux mois après la plantation.
- Semer les choux-raves en pépinière, sur de vielles couches, du 15 mars au 30 avril. Repiquer après trois semaines et mettre en place quatre semaines plus tard, dans une bonne terre riche. Arroser copieusement, en été, pour éviter que les pommes ne deviennent liégeuses.
- Ils doivent impérativement être récoltés aux deux tiers de leur grosseur.
- Pour l’approvisionnement hivernal, arracher les plantes issues du dernier semis, au début du mois d’octobre, les dépouiller de leurs feuilles et les rentrer en cave, pour les stratifier dans du sable.
- Dans le jardin on cultive les choux-raves en culture intercalaire.

JPEG - 29.3 ko
Chou navet rutabaga

Navets Brassica napus :
- Le navet est une plante bisannuelle, cultivée en annuelle, pour sa racine charnue, pivotante ou aplatie qui se prolonge parfois de quelques centimètres au dessus du sol, sous la forme d’un cône coloré. Ce cône est surmonté d’une rosette de feuilles simples, parfois lobées.
- Les navets sont des plantes de climat tempéré et humide. Ils ne viennent bien qu’en sol frais et apprécient les fumures organiques anciennes. Ils ne redoutent pas l’ombre.
- Selon les variétés, les semis se font de mars à juillet. Les variétés les plus précoces viennent en 45 jours, les plus lentes en 75 à 90 jours.
- Les navets de printemps doivent être arrachés et consommés avant qu’ils ne deviennent durs, filandreux ou véreux. Ceux que l’on destine à la consommation hivernale doivent être récoltés en novembre, et rentrés en cave ou en silo.

Chou-médecin

Le chou contient des hydrates de carbone, des substances azotées, du potassium, du calcium, du phosphore, du magnésium et du soufre, de l’acide citrique, les vitamines A, B2, C, E et K. Il cache également des huiles essentielles, les fameux Oméga 3.
- Il est efficace en cas d’engelures, de plaies, d’ulcères variqueux, de brûlures, de maladies de la peau, de morsures d’animaux, de rhumatismes et de douleurs névralgiques.
- Placez une feuille de chou écrasée au rouleau à patisserie ou au fer à repasser (froid) sur une piqûre, une coupure ou une éraflure. Le chou a une forte action antiseptique, désinfectante et cicatrisante. Il soulage la douleur.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique