Outils motorisés*

utiles pour le jardinier amateur.

Le jardinier amateur ne tient pas seulement compte de la rentabilité d’un outil motorisé mais aussi du temps gagné, de la fatigue épargnée et de la qualité du travail.
- Le choix dépend de la surface à travailler, de l’outillage nécessaire, du prix.
- Avant de décider d’un achat, consulter plusieurs fournisseurs et demander une démonstration.
- Il est alors intéressant d’avoir un concessionnaire pas trop éloigné du jardin.
- Se conformer à la notice d’emploi et d’entretien car le coût de l’appareil justifie les soins qu’on apporte à son entretien.

Pour les moteurs thermiques, le moteur à 4 temps semble préférable au moteur 2 temps. Cependant, pour un terrain en forte pente, le moteur à 2 temps est indispensable. En effet, l’huile qui lubrifie les pistons est mélangée à l’essence et le moteur est graissé quelle que soit sa position.

Motoculteur

Pour le travail du sol,
- le motoculteur ou motohoue équipée de houes rotatives convient pour le jardin familial.
- Ces houes, en tournant, pénètrent dans le sol et brassent la terre en l’émiettant et en y mélangeant fumier et engrais qu’on y a répandu.
- Un soc de charrue peut être adapté comme outillage complémentaire, mais il n’est pas indispensable.
- Par contre le soc butteur est utile pour mettre le terrain en billons avant l’hiver.

Pour la coupe,
- tailleuses de haies et tronçonneuses à moteur électrique ou thermique sont des outils spécialisés qu’il faut utiliser avec beaucoup de précautions pour éviter tout accident.

Taille haie

Pour l’arrosage,
- c’est la pression de l’eau qui permet le fonctionnement des arroseurs. Un moteur n’est donc pas nécessaire si on dispose d’eau sous pression.
- Lorsque l’eau est extraite d’un ruisseau, d’une citerne ou d’un puits, il faut avoir recours à une pompe à moteur électrique ou thermique.
- Alors que la force d’aspiration d’une pompe est limitée, le refoulement peut être puissant. C’est pourquoi les pompes électriques flottant au fond d’un puits sont préférables aux pompes placées hors du puits.

Pour la tonte du gazon
- tondeuse rotative ou moto faucheuse ? La faucheuse à barre de coupe permet de couper les herbes hautes et de récupérer le foin. La barre de coupe demande des soins d’entretien.
- La tondeuse rotative (débroussailleuse) est moins fragile. Elle demande quand même un réaffûtage périodique de la lame. Lorsque l’herbe est trop haute, il y a risque de "bourrage". L’herbe fauchée est déchiquetée et irrécupérable sauf pour le compost.
- Tour de main : pour éviter le bourrage, tondre une largeur de gazon réduite d’au moins 50% par rapport à la largeur de la lame. Avancer toujours dans le même sens (en spirale) de façon à ne pas reprendre avec la tondeuse l’herbe déjà coupée. Celle-ci est rejetée vers l’extérieur.

Débroussailleuse

- On reproche aux tondeuses de faire beaucoup de bruit. Certains constructeurs ont étudié des moteurs équipés pour réduire l’intensité du bruit.
- La tondeuse électrique semble intéressante (moindre bruit, facilité de mise en œuvre) pour des surfaces ne dépassant pas 1000 mètres carrés. Il est nécessaire de disposer d’une prise de courant et d’un fil qu’il faut manier avec précaution car il risque d’être coupé par la tondeuse.
- Pour les finitions, on se sert d’un coupe bordure à fil, petite sœur de la débroussailleuse.

Il existe de nombreux autres appareils à moteur dans le commerce. Leur utilité est très spécifique et sont plus considérés comme des gadgets.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique