Les ouvertures.


Portails et portillons seront en rapport non seulement avec les matériaux utilisés pour le mur ainsi que pour la maison, mais proportionnés à la surface de cette dernière et à celle du terrain. On voit encore trop de portails monumentaux ouvrant sur de modestes constructions.

Il faut également être très méfiant à l’égard des portails vendus prêts à monter, avec leurs poteaux de soutènement. Ces derniers sont souvent inesthétiques et très rarement adaptés à un style particulier de maison. De plus, leur aspect est souvent tout à fait artificiel.

Les portillons, du fait de leur petite taille, présentent moins de risques d’erreur. On ne les surchargera pas de fioritures en fer forgé, de sculptures et autres chapiteaux dits "décoratifs". Certains portails et portillons anciens, munis de pointes, présentent un danger réel pour de jeunes enfants qui y grimpent, mais ne décourageront pas un éventuel cambrioleur ! Le plus simple consiste à les garnir intérieurement d’un grillage fin et discret, bien tendu, qui découragera les escalades intempestives des bambins.

Clôture en bois
La clôture doit toujours être en rapport avec le style du jardin et de la maison .

Les ouvertures sont d’autant plus heureuses qu’elles sont moins nombreuses. On les réduira donc au strict nécessaire.

Dans tous les cas, la loi peut faire obligation de clore un terrain, faute de quoi la responsabilité du propriétaire peut être engagée en cas d’accident sur ce terrain, même survenu à des intrus. A l’inverse, la clôture est interdite dans certaines zones nouvellement urbanisées (voir le cahier des charges de certains lotissements)


Commentaires

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

  • Les ouvertures.