Laurier

Laurus nobilis

Avec ses feuilles vert foncé, le laurier est un élément typique du paysage méditerranéen. Sous toutes les latitudes où l’on trouve un climat chaud mais pas trop sec, il forme des bosquets aux denses frondaisons.
- Le genre compte 2 espèces : l’une originaire des Canaries, Laurus azonica, l’autre des régions méditerranéennes, Laurus nobilis.
- Son feuillage, très aromatique et persistant, fait du laurier sauce ou laurier d’Apollon le roi des arbustes de jardin et de terrasse du Midi.

Fleur du laurier sauce

Laurus nobilis
- se présente sous la forme d’un petit arbre auquel ses branches dressées confèrent souvent un port dense, en fuseau ou pyramidal, mais il peut aussi s’étaler sur 4 à 6 m. C’est par ses feuilles que l’on reconnaît le laurier. Coriaces et odorantes, elles ont une forme de lance aux bords ondulés. Les fleurs, jaune-vert ou blanchâtres, sans corolle, mais à pétales développés, s’épanouissent en avril en petites ombelles axillaires portées par un pédoncule. Le fruit, une drupe ellipsoïdale noire, ne contient qu’une seule graine.

Culture
-Planter le laurier au printemps dans un sol ordinaire ou en bac de 60 cm de diamètre. Méditerranéen avant tout, il peut vivre sous des climats moins doux, mais il lui faut l’abri d’un mur pour le protéger des vents froids et une exposition au sud.
-La taille ne se pratique que deux ou trois fois par an sur des sujets en bac que l’on veut former en tige.

Multiplication
-Prélever, en fin d’été, des boutures à talon sur des rameaux latéraux. Le marcottage des rameaux bas, en juillet, est également possible.
-En pleine terre, le laurier émet des stolons. Au printemps, séparer ces stolons pour avoir de nouveaux plants. Bien arroser durant la première année.

Le laurier noble, également appelé laurier "sauce", est symbole de purification, ce qui est probablement lié à ses propriétés aromatiques et antiputrides.

Laurier noble

Lorsqu’on les frotte, les feuilles de laurier émettent une odeur caractéristique, qui est due à la présence d’huiles essentielles. Celles-ci sont utilisées en parfumerie et en savonnerie, mais on s’en sert aussi pour la cuisine, pour préparer des liqueurs ou comme stimulant des fonctions gastriques.

En médecine populaire, on en fait des infusions qui sont légèrement sédatives.

Laurier en fleur

Du fruit du laurier, on extrait une huile, le "beurre de laurier", qui, appliqué sur la peau, sert de rubéfiant léger.


Commentaires