Dégâts sur les fruits

Causés par les maladies, les insectes, les rongeurs.

Les fruits ont des ennemis communs avec les feuilles, les tiges et les racines. Les traitements sont les mêmes.
On rencontre :
- Les brûlures,
- Les carences,
- Le mildiou,
- L’oïdium
- Les viroses.

Trou rond au niveau du pédoncule avec une sorte de sciure autour. La chair est dévorée.

guêpe

  • Ce sont des guêpes.
    • C’est moyennement grave.
  • Il n’y a pas de traitement direct. Rechercher les nids et les éliminer le soir. Récolter avant la complète maturité. Ne pas traiter aux insecticides à ce stade de la végétation.
  • Les guêpes s’attaquent aux poiriers, pruniers, pêchers et vignes.

Fruits rongés en de nombreux endroits sur les arbres et surtout dans les locaux de conservation. Bruits de pas dans les greniers la nuit.

loir lérot

  • Ce sont les loirs et les lérots.
    • C’est assez grave.
  • Leur poser des fruits injectés d’anticoagulants (chlorophacinone, coumafène) comme appâts. Une bonne tapette à rats posée sur leur parcours fait aussi l’affaire. Utiliser des bananes comme appât pour éviter toute confusion avec les fruits de vos récoltes.
  • Tous les fruits frais sont attaqués.

Taches de pourriture concentriques sur les fruits avant maturité.

monilia sur poire

  • C’est du monilia.
    • C’est très grave.
  • Pulvérisations fongicides préventives au Folpel, thirame, mancozèbe, au moment du débourrement et avant et après floraison. Ne pas laisser les fruits momifiés sur les arbres, les ramasser et les brûler pour éviter la propagation de la maladie.
  • Les fruitiers les plus sensibles sont : poiriers, pommiers, pruniers, abricotiers.

Feutrage grisâtre sur les fruits qui pourrissent rapidement.

pourriture grise, botrytis

  • C’est la pourriture grise ou botrytis.
    • C’est très grave.
  • Pulvérisations de produits anticryptogamiques à base d’iprodione (Rovral) avant l’apparition des dégâts, surtout par temps humide. Éviter de mouiller le feuillage des plantes lors des arrosages.
  • Tomates, vignes, framboises sont sensibles.

Taches brunes provoquant des crevasses sur les fruits. Le feuillage est taché.

tavelure

  • C’est la tavelure
    • C’est très grave.
  • Pulvérisations de fongicides préventives à tous les stades du départ de la végétation : bouillie bordelaise, captane, manèbe, carbendazime. Ne pas conserver pour le compost les feuilles des plantes malades. Les brûler à l’automne.
  • Poiriers, pommiers, pruniers, pyracanthas et saules sont sensibles à la tavelure.

Noisettes trouées

Noisettes trouées

  • Le principal ennemi du noisetier est le balanin, dont la larve dévore les fruits, ne laissant qu’une coquille percée d’un trou. Ce parasite est une espèce de charançon qui dépose ses œufs dans les fruits au printemps.
    • c’est gênant.
  • Pulvériser du HCH (HEXACHLOROCYCLOHEXANE) en mai-juin. Traiter le sol sous le noisetier en binant régulièrement en hiver et en traitant avec un insecticide pour sol : les larves , une fois sorties de la noisette, s’enfouissent dans la terre pour se transformer en insecte adulte, qui au printemps grimpe dans le noisetier pour pondre.

Balanin


Commentaires