Céropegie*

Ceropegia

Originaire d’Afrique du Sud, le genre Ceropegia regroupe quelques 160 espèces connues.

Seules quelques unes se retrouvent en jardineries et sont intéressantes pour la maison.

Ceropegia linearis

Ceropegia linearis , assez semblable à l’espèce suivante, s’en distingue par ses feuilles très petites, étroites, linéaires, lui donnant un aspect gracile.

Ceropegia linearis fleur

Ceropegia woodii ou Chaîne des cœurs possède une souche tubéreuse. Les tiges, fines comme des fils, retombantes et entremêlées, portent des feuilles opposées cordiformes, vert argenté, marbrées à la face supérieure et vert clair au revers.
- La fleur, rouge-brun, présente un long calice étroit pourvu de 5 lobes pubescents à son sommet.
- La plante développe aussi des bulbilles aériennes.

Ceropegia woodii

Ces deux espèces peuvent atteindre plus de 1 mètre de hauteur.

Zone : 9 à 11 minimum 12°C à l’intérieur.

Ceropegia sandersonii

Ceropegia sandersonii est originaire du Mozambique, Transval et Natal. Ses feuilles opposées épaisses et très succulentes sont lancéolées, arrondies ; de culture assez facile dans un endroit clair, même au soleil ou mi-ombre à l’extérieur en été, planté dans un substrat riche et bien drainé. La croissance rapide des tiges demande une taille sévère en automne, avant de la rentrer à l’intérieur, si on veut garder une plante plus trapue.
- Floraison en fin d’été et en automne.

Ceropegia sandersonii

La Céropegie est une plante d’intérieur très peu exigeante, qui préfère néanmoins un emplacement ensoleillé. On la cultive dans un substrat composé de terreau, de sable et d’argile, bien drainé, humifère, acide ou neutre. Deux arrosages par semaine suffisent ; en été, on pourra apporter un peu d’engrais riche en phosphore, sans azote.
- Elle a une bonne tenue dans la maison, son feuillage résiste bien à l’air souvent sec de nos intérieurs.

Bouture à couper à 1 cm sous le noeud

La multiplication parbouturage de sections de tige de 20 à 30 cm de longueur est facile en été.


Commentaires